Pourquoi et quand recycler ?

Chaque année, 50 millions de tonnes de déchets numériques sont produits dans le monde. 8 millions de smartphones sont jetés, et 100 millions d'appareils mobiles dorment dans des fonds de tiroirs.

Malheureusement, on s’imagine encore bien trop souvent que smartphones, tablettes et PC riment forcément avec déchets électroniques et pertes d’argent.

Même au sein des entreprises, les mobiles en fin de vie inutilisés restent fréquemment au fond des tiroirs. Des appareils mobiles tout à fait réparables sont mis de côté et remplacés par des téléphones neufs payés au prix fort (via un réengagement chez l’opérateur ou subventionnés et payés dans le prix de l’abonnement). Et d’autres appareils encore sont tout simplement jetés.

Pourtant, il existe aujourd’hui des moyens simples et efficaces pour limiter les déchets électroniques et l’impact environnemental négatif des flottes de mobiles.

Le recyclage est l’un d’entre eux, et il peut être mis en place en seulement 5 étapes.

Concrètement, le recyclage des flottes de mobiles, comment ça marche ?

Découvrez dans cet article le détail des 5 étapes d’une campagne de recyclage d’une flotte de mobiles 🎯

Les 5 étapes du recyclage des terminaux mobiles

1. Le point de départ : l’inventaire

L’inventaire de sa flotte est le point de départ de toute opération de recyclage. À cette étape, il s’agit d’évaluer :

L’inventaire peut se faire avec Excel ou directement via la plateforme MobileHub, dédiée à la gestion des flottes de mobiles.

Quel que soit l'outil utilisé pour réaliser l'inventaire, celui-ci est une étape essentielle et doit être mené avec soin, car de sa réalisation dépend la précision de l'estimation !

2. L’estimation

Une fois le détail de l’inventaire transmis, une estimation est réalisée et vous permet d’évaluer ce que la valorisation de vos terminaux permettrait d’accomplir :

Toutes nos opérations et prestations sont réalisées en France. Nous générons ainsi rapidement une estimation de reprise qui vous garantit les meilleurs tarifs du moment.

Cette étape se fait sans engagement de votre part auprès de Betoobe : si vous estimez la valorisation insatisfaisante, vous pouvez bien sûr la refuser.

3. La collecte et la vérification

Une fois l’estimation acceptée, vous nous envoyez tous les appareils concernés, et nous les examinons pour vérifier que tout correspond bien à ce qui a été annoncé dans l’inventaire.

Cela implique un diagnostic complet : état extérieur, état de la batterie, état du CPU, etc. 

💡  Le saviez-vous ?
Contrairement à la plupart des prestataires du marché, Betoobe n’effectue pas de grading des appareils.

4. Le rachat

Après avoir vérifié que tout correspond bien à l’inventaire et à l’estimation, c’est le moment de la reprise. C’est ici que l’on rachète vos terminaux de manière effective.

5. La fin du cycle : le traitement

Dernière étape ! Une fois les appareils collectés et rachetés, on passe au vif du sujet : le traitement et la valorisation de vos appareils, soit en appareils reconditionnés, soit en recyclage.

Cela implique :

Les terminaux non reconditionnés seront recyclés avec notre réseau de partenaires, certificats DEEE à l'appui.

🔐 Betoobe s’engage pour la sécurité de vos données
Certificats à l'appui, nous garantissons l'effacement de vos données en accord avec le RGPD. Nos équipes sont formées à des processus et logiciels stricts et reconnus comme Blancco. L’effacement standard est également disponible.

Betoobe, votre partenaire engagé pour la RSE et le green IT

Allonger la durée de vie des appareils mobiles, c’est notre raison d’être.

De la PME aux grands comptes, en passant par les collectivités territoriales, Betoobe est votre partenaire privilégié pour votre engagement RSE lié à votre flotte de mobiles.

Avec Betoobe, ce sont 17 tonnes de déchets électroniques évitées chaque année depuis 2019.

Pour un impact maximisé, Betoobe s’engage à travailler avec des partenaires français et fait partie des membres Global Compact des Nations Unies et s’engage dans des objectifs concrets de développement durable.

Et si vous vous engagiez à nos côtés ?

Réalisez facilement votre inventaire avec la plateforme MobileHub.co

L’augmentation et la diversification des cyberattaques

L’accélération des transformations numériques, le développement du télétravail marqué par la crise sanitaire, et les tensions internationales actuelles ont permis aux attaques informatiques de s’intensifier et de se diversifier.

Ces dernières années, vous avez probablement entendu parler :

Et les attaques informatiques ne concernent pas que les entreprises privées : elles concernent aussi les organisations publiques, les collectivités territoriales, les associations,…

Aujourd’hui, il est plus facile de manipuler des utilisateurs que d’attaquer directement une infrastructure informatique.

💡 Le saviez-vous ?

Les études soulignent que plus de 90 % des cyberattaques commencent par un lien malveillant, une fausse facture, une pièce jointe malhonnête… et un collaborateur qui tombe dans le piège !

L’utilisateur est en première ligne des cyberattaques. Les collaborateurs sont un point d’entrée privilégié pour les cyberattaquants.

Certes, le collaborateur est désormais une cible privilégiée, mais il peut aussi être un atout fort en matière de cybersécurité.

La mise en place d’une forte culture cybersécurité au sein des organisations est à présent essentielle, et elle repose sur 3 piliers complémentaires.

Les 3 piliers de la culture cybersécurité

Mettre les collaborateurs (et les dirigeants) au cœur de la culture cybersécurité

L’humain est le facteur #1 de la sécurité informatique et des cyberattaques. Il peut aussi devenir l’atout #1 en matière de prévention et protection contre les attaques s’il est mis au cœur de la stratégie et de la culture cybersécurité de l’organisation.

Pour développer une réelle « culture cybersécurité », il faut en revanche plus que quelques démarches pour sensibiliser et former les collaborateurs. Il est également important de ne pas surexposer les collaborateurs, au risque de les lasser et de les désintéresser du sujet de la cybersécurité. Trop de communication tue la communication.

La mise en place d’une culture doit être progressive et co-construite, sans s’imposer au collaborateur, pour pouvoir perdurer. Et pour des sujets aussi importants que la sécurité des données de l’organisation et des utilisateurs, une culture ancrée et durable est essentielle.

Aligner sa stratégie de cybersécurité à celle de son organisation

Un premier pilier pour construire une culture cybersécurité durable est de placer le collaborateur au cœur de la démarche. Mais pour que cela fonctionne, il est tout aussi important d’aligner sa stratégie de sécurité informatique à celle de son organisation. C’est le 2ème pilier essentiel.

Il en est donc de la responsabilité des dirigeants de co-construire stratégie cybersécurité avec l’ensemble des collaborateurs afin de créer une culture cybersécurité efficace.

Stratégie claire, objectifs atteignables et plan d’action réalisable sont essentiels à la mise en place d’une culture cybersécurité – au même titre que toute culture d’entreprise. La direction est un point central qui permet, ici, de faire le lien entre les aspects techniques (PSSI, RSSI, DSI,…) et les collaborateurs.

Communiquer sa vision et adapter son discours

Enfin, le dernier pilier, c’est la communication. Elle vient en complément de la stratégie et de la place centrale du collaborateur, et une bonne communication interne déterminera le succès de la mise en place d’une culture cybersécurité solide.

📈 Pour vous donner une idée :

61 % des collaborateurs ne comprennent pas le terme de « phishing »
31 % seulement connaissent les rançongiciels

Les éléments de langage sont le premier facteur qui pousse l’utilisateur à s’intéresser ou non à la cybersécurité. Il est donc essentiel, dans sa communication d’employer un discours qui sera compris par chacun, et dans tous les métiers (même la comptabilité et le commerce).

Un autre point important dans la communication est de diversifier les supports et les formats, à la fois pour toucher un plus grand nombre et pour mieux entrer dans les mémoires.

En résumé…

Ces dernières années, les attaques informatiques se sont intensifiées et diversifiées. Les collaborateurs sont désormais un point d’entrée privilégié pour les cyberattaques, loin devant les attaques directes contre les systèmes informatiques.

Par conséquent, la mise en place d’une solide « culture cybersécurité » auprès des collaborateurs est un chantier aujourd’hui crucial et impératif pour les organisations.

3 piliers sont essentiels pour cela :

Le collaborateur doit être placé au cœur de la stratégie, des actions, et de la communication autour de la sécurité informatique.

Seules les organisations qui ont compris ceux enjeux et réussiront à mettre en place une culture de la cybersécurité solide à toutes les échelles seront réellement protégées contre les cyberattaques et arriveront à en déjouer davantage.

🌍 La place des réparations des appareils mobiles dans la sobriété numérique des entreprises

Les questions de sobriété numérique et de réduction des déchets électroniques sont de nos jours au cœur des discussions, et ce même au sein des entreprises.

Côté mobiles, les appareils mobiles (téléphones et smartphones, tablettes, PC) permettent de répondre à des problématiques toujours croissantes de mobilité, télétravail, et flexibilité, et sont devenus indispensables dans nos vies personnelles comme professionnelles.

Le numérique occupe ainsi une place importante de l’empreinte carbone de nos entreprises. En outre, la fabrication de nos appareils numériques représente :

Les enjeux pour allonger la durée de vie des appareils mobiles, notamment par les réparations, sont donc au plus haut.

💸 Le mythe persistant sur les réparations de terminaux mobiles

Malheureusement, un grand mythe autour de la réparation persiste : « les réparations, ça coûte cher ».

On entend souvent que les réparations coûtent cher, avec un exemple du type : « si j’achète un téléphone à 150€, ça me coute 120€ de réparer l’écran ».

Le problème en réalité, ce n’est pas le prix de la réparation en soi. Le problème vient surtout d’un manque de vision globale et d’un biais quant à la dépense immédiate, que ce soit pour les réparations de l’appareil ou pour son achat initial.

Car si on regarde le TCO (« total cost of ownership », le coût total de propriété) sur le moyen-long terme et non les dépenses immédiates sur le court terme et qu’on pense de façon globale, on se rend compte que oui, les réparations valent le coup (ou le coût !).

Et puis, il est aussi davantage pertinent d’aborder le sujet d’un point de vue utilisateur et non pas d’un point de vue appareil.

🧮 Faisons le calcul !

Prenons 2 utilisateurs, A et B, donnons-leur un appareil qui coûte initialement 150€ et 300€ respectivement, et regardons l’évolution du coût de chacun d’entre eux sur 24 et 36 mois :

Conclusion

On remarque ainsi qu’équiper un utilisateur d’un téléphone de meilleure qualité pour le double du prix n’implique pas un TCO doublé : on ne passe pas de 13€/mois de TCO à 26€/mois, loin de là !

Petite analogie : c’est comme acheter une paire de chaussures inconfortables (qui donne des ampoules etc.) à 10€ tous les ans pendant 5 ans, ou investir dans une bonne paire confortable qui coûte 60€ mais dure 5 ans et pourra même éventuellement être revendue 10€ (et ne donnera aucune ampoule pendant ces 5 ans)

Sur 36 mois, la différence de coût global par utilisateur (TCO) n’est, dans notre exemple, que de 6€ pour offrir à l’utilisateur B un appareil significativement meilleur que celui de l’utilisateur A.

On remarque aussi que l’utilisateur A passe par 2 étapes d’achat neuf sur seulement 24 mois, alors que l’utilisateur B n’en connait qu’une seule sur ce délai.

Les implications environnementales ne doivent pas être négligées : la fabrication et le transport des nouveaux appareils ont un fort impact environnemental négatif et sont très polluantes (en termes d’émissions de CO2 notamment). Les allers-retours des appareils envoyés en réparation et revendus sont aussi de forts émetteurs de CO2 (transport).

En outre, un téléphone de meilleure qualité dure plus longtemps car il est possible de le revaloriser ou de le remettre en circulation dans le parc de façon plus efficace qu’un téléphone à prix réduit.

Enfin, l’utilisateur B connait beaucoup moins d’étapes en 36 mois, pour son bien et celui du gestionnaire de flotte en charge.

La satisfaction utilisateur est plus élevée avec un appareil de meilleure qualité que l’on garde plus longtemps qu’avec plusieurs changements et réparations en l’espace de peu de temps

Le gestionnaire de la flotte de mobiles est lui aussi plus serein dans ce cas, à cause du nombre d’étapes et actions réduit par rapport à l’utilisateur A avec un téléphone de moins bonne qualité

👉 Pour résumer : investir dans des appareils de meilleure qualité permet d’assurer une meilleure satisfaction utilisateur tout en optimisant la continuité de service, et sans coûter un bras !

Il est donc plus intéressant d’investir dans des téléphones plus durables et de les faire réparer que de fournir à ses collaborateurs des appareils mobiles de moindre qualité ! 🚀

L’été arrive à grands pas. Ahhh, l’été…

Cette période où les bureaux deviennent déserts par vagues selon les départs en vacances des collaborateurs, où les collaborateurs partent aux quatre coins du monde…

…Cette période où la gestion de flotte de mobiles ne connait aucun répit, contrairement à ce que l’on pourrait croire !

Eh oui !

Mais bien préparés, vous pouvez éviter les écueils de l'été (comme les casses, pannes, cyberattaques…) ou être mieux préparés à les traiter. 

Pour vous aider à ne pas faire un plat, on vous a préparé une petite checklist de l’été. De quoi passer une saison plus sereine et en tirer parti au mieux ! ?

Avant les départs en congés des collaborateurs :

1️⃣ Sensibilisez vos collaborateurs aux différents sujets pour prévenir au maximum les écueils

La sensibilisation des collaborateurs aux différents sujets tels la sécurité physique et la sécurité informatique (cybersécurité) ainsi qu'aux bons réflexes à avoir, permet souvent de prévenir une partie des écueils estivaux. C'est un bon complément aux différentes formes de protection qu'il est possible d'appliquer.

2️⃣ Misez sur la protection physique des appareils mobiles pour prévenir les casses

Eh oui, on connait bien les appareils qui tombent au sol ou se font marcher dessus par inadvertance, entre autres. Les casses estivales sont monnaie courante sur les smartphones et les tablettes.

Pour les prévenir, il est important de protéger les appareils mobiles avant les départs en congés avec des verres trempés, films de protection et coques de protection.

3️⃣ Choisissez votre partenaire de réparations et SAV pour guérir les casses et les pannes

« Il vaut mieux prévenir que guérir », certes. Mais les casses et les pannes de téléphones et tablettes pendant l’été restent pratiquement inévitables.

En été, les appareils mobiles font « plouf » dans la piscine ou dans la mer, tombent au sol pendant les enchainements d’activités, etc.

Alors, n’attendez pas que les casses surviennent pour chercher un prestataire pour vos réparations de mobiles et vos SAV.

Anticipez le plus tôt possible le choix du prestataire qui vous accompagnera tout au long de l’été voire de l’année.

En somme, faire réparer ses terminaux mobiles, c’est :

✅ Allonger la durée de vie de vos terminaux

✅ Réduire votre impact environnemental négatif

✅ Garantir la continuité de service à vos collaborateurs

4️⃣ N’oubliez pas la cybersécurité des mobiles

Les congés d’été riment souvent avec voyages, connexions à différents réseaux wifi, parfois publics et travail quasi exclusivement sur terminaux mobiles. Tout cela se cumule bien sûr aux cyberattaques « classiques » comme le phishing (hameçonnage).

Les risques sur les mobiles sont élevés, et il est essentiel de protéger les données de votre entreprise et celles des collaborateurs grâce à :

✅ Des solutions dédiées comme le MDM (Mobile Device Management) et le MITD (Mobile Threat Defense)

✅ Des bons réflexes comme les mises à jour en masse des OS et des applications, les enrôlements dans le MDM, le chiffrage des données lorsque le téléphone est verrouillé (pour les cas de perte ou de vol), etc.

✅ La sensibilisation des collaborateurs avant le départ (et tout au long de l’année)

Au long de l’été en profitant des moments plus calmes :

5️⃣ Triez vos terminaux inutilisés pour les faire recycler et valoriser, voire réparer

Que dites-vous de profiter de l’absence en masse des collaborateurs pour faire un nettoyage estival ?

✅ Des terminaux non-fonctionnels que vous pouvez faire recycler et valoriser (pour financer le renouvellement de flotte que vous prévoyez pour la rentrée, par exemple)

Videz les fonds de tiroirs et les armoires et triez les appareils mobiles inutilisés. Vous aurez une vision plus claire :

✅ Des terminaux cassés ou en panne que vous pouvez faire réparer pour les réintégrer à votre parc

✅ Des terminaux fonctionnels que vous pouvez mobiliser et distribuer à vos collaborateurs

6️⃣ Préparez et anticipez votre renouvellement de rentrée

Vous prévoyez un renouvellement de votre flotte de mobiles à la rentrée de septembre/octobre ? Anticipez, et commencez à le préparer le plus tôt possible.

Chez Betoobe, on fait partie de ceux qui pensent qu’un renouvellement de flotte se prépare quelques mois en avance.

Eh oui, le mot d’ordre pour un renouvellement de flotte de mobiles efficace et réussi c’est : ANTICIPATION.

Car faire un renouvellement de flotte, ce n’est pas seulement jeter des anciens terminaux et acheter une nouvelle flotte !

Et finalement, quelle que soit votre approche (le préparer 3 semaines ou 6 mois à l’avance), n’oubliez pas qu’un renouvellement réussi passe par 7 étapes indispensables :

✅ Établir un budget pour maîtriser ses coûts

✅ Établir un cahier des charges pour faire les bons choix de matériel

✅ Faire reprendre et recycler ses anciens terminaux pour financer la nouvelle flotte

Alors, si vous prévoyez un renouvellement de votre flotte à la rentrée, commencez à le préparer au plus tôt et n’hésitez pas à faire appel à un prestataire qui saura vous conseiller et vous accompagner tout au long.

✅ Préparer et planifier le déploiement de la nouvelle flotte

✅ Anticiper la problématique de continuité de service

✅ S’équiper d’un bon outil de gestion de flotte

✅ S’entourer des bons (ou DU bon) partenaire(s) pour les services complémentaires

Pour résumer, voici les 5 éléments auxquels faire attention pour l’été :

1️⃣ Sensibilisez vos collaborateurs aux différents sujets pour prévenir au maximum les écueils estivaux

2️⃣ Misez sur la protection physique des appareils mobiles pour prévenir les casses

3️⃣ Choisissez votre partenaire de réparations et SAV pour guérir les casses et les pannes

4️⃣ N’oubliez pas la cybersécurité des mobiles

5️⃣ Triez vos terminaux inutilisés pour les faire recycler et valoriser, voire réparer

6️⃣ Préparez et anticipez votre renouvellement de rentrée

L'équipe Betoobe peut vous accompagner sur chacun de ces sujets pour vous éviter de faire un plat ?

N'hésitez pas nous écrire si vous avez un besoin ou simplement des questions. On vous aiguillera avec plaisir ! 🙋‍♂️

La montée des cyberattaques et l’importance de la cybersécurité

Aujourd'hui, les mobiles sont monnaie courante dans les entreprises. Ce serait presque étrange de ne pas en utiliser au travail.

Les mobiles sont devenus des outils de travail à part entière et pleinement intégrés au quotidien des collaborateurs.

Et ces nouveaux usages impliquent que les flottes de mobiles des entreprises constituent une nouvelle porte d’entrée pour les cyberattaquants et leurs attaques toujours plus poussées.

Dans un monde devenu "mobile centric" même en entreprise, il est primordial de sécuriser ses terminaux.

Pourtant, le mobile est souvent le parent pauvre de la sécurité pour les DSI et le smartphone est la faille de sécurité la moins étudiée dans les entreprises.

N’oublions pas que la sécurité informatique des flottes de mobiles sert à protéger à la fois les données des entreprises et celle des collaborateurs !

Face à la montée et à la complexification des cyberattaques, la sécurité informatique doit prendre, dès maintenant, une place centrale dans la gestion des flottes de mobiles.

Mais comment sécuriser une flotte de mobiles concrètement ?

Voici le petit guide pratique de Betoobe pour bien sécuriser sa flotte de mobiles. C’est parti ?

Les indispensables pour une sécurité fiable des flottes de mobiles

1. Une politique d’usage claire et précise

Définir une politique d’usage claire et précise, c’est la première brique absolument essentielle pour une flotte de mobiles bien sécurisée (smartphones, tablettes,..).

C’est elle qui permettra de définir comment les appareils mobiles devront être configurés pour répondre à la fois aux besoins de collaborateurs et aux exigences de sécurité de l’entreprise.

Voici quelques questions à vous poser pour définir votre politique d'usage :

2. Zero Touch (pré-enrôlement)

Le Zero Touch est un processus qui permet la configuration et le déploiement automatiques des appareils mobiles dans le MDM (smartphones, tablettes,…).

Le déploiement Zero Touch permet de simplifier et optimiser le processus de gestion des appareils grâce au pré-enregistrement des terminaux et à l’affectation d’une configuration type dans le MDM.

Les paramètres, les configurations et les applications nécessaires seront automatiquement installés sur les appareils sans qu'aucune intervention informatique ne soit nécessaire. Les appareils mobiles sont ainsi prêts à fonctionner pour les employés dès qu'ils les déballent.

Les terminaux Zero Touch ne peuvent être utilisés s’ils ne sont pas correctement configurés dans le MDM et sont donc inutilisables lorsque volés ou perdus.

Par conséquent, le Zero Touch est particulièrement intéressant dans ce contexte de mobilité et télétravail croissants où le nombre d’appareils mobiles augmente de jour en jour.

3. Une solution MDM adaptée

Ne pas utiliser de MDM pour sécuriser sa flotte de mobiles, c'est comme ne pas fermer à clef une porte blindée : une solution de Mobile Device Management est essentielle pour gérer sa flotte de mobiles.

Pour résumer, un MDM permet la gestion technique de l’ensemble des appareils mobiles. C’est l’outil privilégié pour :

Homogénéiser le paramétrage de la flotte, protéger les données de l'entreprise et optimiser le fonctionnement des appareils mobiles au sein de l’entreprise tout en protégeant le réseau de l’entreprise

Gérer les appareils à distance et proscrire certaines actions par les utilisateurs, gérer l'effacement des données à distance en cas de vol ou de perte de l'appareil

Aider à  la mise en conformité au RGPD afin de protéger les appareils mobiles professionnels ainsi que les données de l'entreprise

Mais attention, comme tout outil, un MDM ne doit pas être choisi au hasard !

Voici 2 méthodes pour choisir (et tester) une solution MDM pour votre flotte :

Comme pour tous les outils, pour choisir le bon MDM, il faut se poser les bonnes questions et bien comprendre son besoin et ses contraintes. Voici 2 méthodes possibles que nous vous recommandons :

Hexnode est une solution américaine de gestion unifiée (UEM). Cette solution généraliste permet une mise en place simple et rapide répondant à la majorité des besoins en protection de flotte mobile. Avec son interface très intuitive et un support réactif et pertinent, Hexnode se démarque des autres MDM. Elle s’intègre notamment avec Google Suite, LDAP, Microsoft Azure, Zendesk et Office 365.

InTune est inclus dans la suite Enterprise Mobility + Security (EMS) et s’intègre avec Microsoft Office 365, Microsoft Azure et Team Viewer. Un avantage certain de Intune est son intégration étroite à Azure Active Directory, qui permet le contrôle de l'identité et de l'accès, ainsi qu'à Azure Rights Management pour la protection des données sensibles.

Notez bien cependant que le MDM est essentiel pour sécuriser sa flotte de mobiles, mais qu’il ne suffit pas pour assurer la sécurité informatique complète d’une flotte de mobiles : il est important de le coupler avec un MTD.

4. Une solution MTD complémentaire

Quand on dit "J'ai un MDM, ma flotte de mobiles est sécurisée", ça ressemble en fait un peu à ça :

Si le MDM permet la gestion technique de l’ensemble des appareils mobiles, le MTD, de son côté, permet d’assurer une sécurité accrue et permet de piloter l'usage des données du smartphone fait par les applications.

Pour résumer, Le MTD, c’est l’outil privilégié pour :

Protéger contre les attaques par "hameçonnage" (phishing)

Sécuriser les connexions réseau et la légitimité du contenu en temps réel

Identifier les anomalies pour garantir que toute activité malveillante soit bloquée de manière proactive sans nécessiter l’action de l’utilisateur

Le MTD est un complément indispensable au MDM pour piloter les usages professionnels des terminaux, tout en laissant les collaborateurs utiliser leurs mobiles pour des besoins personnels en toute sérénité. 

5. Plateforme d’interconnexion des différents outils pour vision globale

Il existe donc différents outils et types d’outils qui participent tous, en complément les uns des autres, à la sécurisation optimale d’une flotte de mobiles.

Il devient alors parfois difficile de garder une vision claire de la sécurité de sa flotte de mobiles, voire même de l’état de sa flotte au sens global.

C’est là tout l’intérêt des plateformes d’interconnexion (et c’est le dernier outil dont on vous parle, promis) : les plateformes d’interconnexion dédiées aux flottes de mobiles permettent de connecter les différents outils de sécurité mobile (MDM, MTD,…) et d’avoir, à tout moment, une vue d’ensemble de celle-ci.

6. Sensibilisation régulière des collaborateurs

En 2021, les cyberattaques ont augmenté de 60% après avoir quadruplé en 2020 (source : ANSSI).

Depuis plusieurs années, le phishing représente à lui seul chaque année 80% des cyberattaques contre les entreprises : c’est la cyberattaque aux entreprises #1 (source : Statista). Par ailleurs, les attaques par rançongiciel (ransomware) connaissent elles aussi une forte croissance et touchent de plus en plus les PME.

Les failles sont multiples :

Et les conséquences n’en sont pas moindre : vol de données de l’entreprise, vol de données des collaborateurs, usurpation d’identité (des collaborateurs ou de l’entreprise), perte définitive de données,…

La sensibilisation des collaborateurs aux différentes attaques et à leurs conséquences, ainsi qu’aux bons réflexes à avoir, doit ainsi rapidement devenir une priorité en matière de politique de sécurité au sein des entreprises.

Conclusion

Les mobiles sont devenus des outils de travail à part entière et pleinement intégrés au quotidien des collaborateurs. Face à la montée et à la complexification des cyberattaques, la sécurité informatique des flottes de mobiles doit prendre, dès maintenant, une place centrale dans la gestion des flottes de mobiles.

Dès lors, définir une politique d’usage des mobiles claire et précise, équiper sa flotte d’un MDM et le compléter d’un MTD, utiliser une plateforme qui permette un pilotage global de la sécurité des mobiles, et sensibiliser les collaborateurs aux enjeux et bons réflexes de la cybersécurité, sont tout autant d’éléments indispensables pour bien sécuriser sa flotte de mobiles.

Cette liste est cependant non-exhaustive, et il existe bien sûr d’autres bons réflexes à avoir pour assurer une sécurité fiable des flottes de mobiles. C’est là toute l’importance de vous entourer d’experts en cybersécurité, au sein de votre équipe ou non.

Si vous avez des doutes, des questions ou un besoin d’accompagnement, n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous aiguillerons avec plaisir !

L’économie circulaire, c’est une expression et un concept qui sont sur toutes les lèvres depuis quelques années. On y pense beaucoup pour les particuliers ou pour l’engagement individuel, mais on a tendance à oublier que les entreprises sont aussi concernées (même bien plus qu’on ne le pense) ou à ne pas savoir comment s’y prendre au sein de nos entreprises.

Regardons de plus près ce qu’est l’économie circulaire et la place qu’elle peut avoir dans nos entreprises et dans la gestion des flottes de mobiles.

C’est quoi au juste l’économie circulaire ?

Un modèle d’économie linéaire dépassé

Notre modèle économique actuel est fondé sur une chaîne de valeur linéaire : extraire des ressources, fabriquer des produits avec celle-ci, les consommer puis les jeter.

Du coup, ce modèle linéaire entre rapidement en tension quand les ressources se raréfient et que le volume des déchets explose.

L’essor de l’économie circulaire

L’économie circulaire est quant à elle un modèle économique qui vise à produire des biens et des services durables tout en réduisant le gaspillage des ressources et les déchets. Il s’agit du fameux « reduce, reuse, repair, recycle ».

Et tout cela est applicable à la fois aux entreprises dans leur ensemble et à la gestion des flottes de mobiles de façon plus spécifique.

L’économie circulaire concerne aussi les entreprises et leurs flottes de mobiles

Pour les entreprises, l’économie circulaire répond notamment à la loi de transition énergétique pour une croissance plus responsable.

Et quand on parle d’économie circulaire ou d’engagement responsable, on oublie souvent que cela ne concerne pas uniquement le recyclage et que cela touche beaucoup d’aspects de l’entreprise, dont le parc informatique : PC, imprimantes, et smartphones et tablettes, entre autres.

Pourquoi les flottes de mobiles ?

Chaque année, 50 millions de tonnes de déchets numériques sont produits dans le monde, 8 millions de smartphones sont jetés, et 100 millions de vieux appareils mobiles dorment dans des fonds de tiroirs. En France, un téléphone est gardé en moyenne 2 ans avant d’être remplacé, et souvent jeté.

Tout au long de leur cycle de vie, de l’extraction des matières première jusqu'à la fin de vie, nos appareils mobiles ont des impacts environnementaux, sociaux et sanitaires :

On s’imagine encore généralement que smartphones et tablettes riment forcément avec déchets électroniques et pertes d’argent.

Même au sein des entreprises, les mobiles en fin de vie ou simplement inutilisés restent encore trop fréquemment au fond des tiroirs. Et d’appareils mobiles tout à fait réparables sont mis de côté et remplacés par des téléphones neufs payés au prix fort, via un réengagement chez l’opérateur, ou subventionnés et payés dans le prix de l’abonnement.

Alors, on se demande : comment allier économie circulaire et flotte de mobiles, et comment mettre sa flotte de mobiles au service de la démarche RSE de son entreprise ?

Concrètement, comment allier économie circulaire et flotte de mobiles ?

Les appareils mobiles ont un impact environnemental négatif tout au long de leur cycle de vie. Alors pour intégrer l’économie circulaire à la gestion des flottes de mobiles, il faut refaire le tour du cycle de vie des mobiles et y intégrer le « reduce, reuse, repair, recycle ».

1️⃣ « Reuse » : faire appel aux mobiles reconditionnés au moment de l’achat

Se fournir en matériel reconditionné, c’est s’engager à la fois pour l’environnement et pour son portefeuille.

Côté environnemental :

Des points non négligeables pour limiter son impact environnemental négatif !

Côté financier et gestion de flotte :

Le matériel reconditionné permet aux gestionnaires de flottes et aux entreprises de réaliser des économies considérables. Un smartphone reconditionné peut coûter jusqu’à 50% de moins que le téléphone neuf.

Par ailleurs, les appareils reconditionnés bénéficient d’une garantie équivalente au neuf (soit de 1 à 2 ans).

Et enfin, faire appel au matériel reconditionné permet de préserver l’homogénéité d’une flotte de mobiles (consommables, compatibilité environnement, compétences utilisateur).

2️⃣ « Repair » : faire appel aux réparations au long de l’année et de l’utilisation du mobile

Faire réparer des appareils mobiles, que ce soient ses smartphones ou ses tablettes, permet d’allonger leur durée de vie et de moins en consommer.

C’est aussi un moyen efficace d’assurer une continuité de service à ses collaborateurs et à ses clients, notamment avec la montée de la mobilité et du travail hybride.

Tout comme pour le matériel reconditionné, les avantages des réparations sont nombreux, et d’ordre tant financier que de l’engagement des entreprises pour notre Planète :

Il est donc important de s’entourer le plus tôt possible d’un partenaire fiable qui pourra vous accompagner sur vos problématiques de casses et pannes et garantir les meilleures conditions de travail à vos collaborateurs. Ça tombe bien, c’est le cas de Betoobe  ! 

3️⃣ « Recycle » : faire recycler sa flotte de mobiles tout au long de l’année

Le recyclage et la valorisation des appareils mobiles permet de générer rapidement de la trésorerie tout en réduisant son impact environnemental négatif.

Côté environnemental, le recyclage permet de :

Un engagement environnemental non négligeable à l’échelle d’une entreprise et d’une flotte de mobiles entière, n’est-ce pas ?

Côté financier, le recyclage permet de :

💡 Le saviez-vous ?

Betoobe permet d’éviter chaque année 17 tonnes de déchets électroniques en recyclant les terminaux mobiles de ses clients

Chez Betoobe, certains de nos clients financent quasi intégralement leurs nouvelles flottes grâce à la valorisation que nous leur proposons.

Chez Betoobe nous procédons un effacement certifié ANSSI du terminal avant sa remise sur le marché seconde main : un effacement de grade militaire qui garantit l’effacement complet des données de votre entreprise, de vos collaborateurs, et garantit l’impossibilité d’une récupération ultérieure.

Pour conclure

Il est important de faire appel à la fois au matériel reconditionné, aux réparations et au recyclage pour placer l’économie circulaire au cœur de la gestion des flottes de mobiles et faire des flottes de mobiles un levier de RSE.

C’est en diversifiant leurs engagements responsables que les entreprises pourront réduire au maximum leur impact environnemental négatif sur le long terme.

Ce n’est qu’en diversifiant nos engagements sur le long terme que nos entreprises pourront atteindre le stade « reduce » de façon durable : réduire notre consommation, réduire notre production de déchets électroniques, réduire notre impact négatif.

Par ailleurs, l’adoption de l’économie circulaire dans la gestion des flottes de mobiles par les entreprises leur permet de faire face à un défi de taille : la maîtrise des coûts.

La raréfaction des ressources enclenche des pénuries et une augmentation récurrente des coûts d’approvisionnement. À ces coûts s’ajoutent les frais en lien avec le traitement des déchets lorsque les appareils sont jetés au lieu d’être recyclés et valorisés.

En choisissant l’économie circulaire, les entreprises réduisent grandement ces deux postes de dépenses tout en limitant leur impact négatif sur l’environnement.

Betoobe vous accompagne dans votre engagement d’une flotte de mobiles responsable

En alliant achat de matériel reconditionné, réparations et recyclage des terminaux, vous vous engagez pour l’environnement tout au long du cycle de vie de vos terminaux. Vous engagez tant votre entreprise que vos collaborateurs dans une démarche RSE cohérente et aujourd’hui centrale pour les entreprises de toute taille.

Pour faciliter cette démarche et la rendre la plus simple possible pour les gestionnaires de flottes et les DSI, nous avons créé MobileHub : une plateforme en ligne qui simplifie la gestion de flottes de mobiles au quotidien et tout au long du cycle de vie de vos terminaux.

Voici un aperçu de quelques-unes de ses fonctionnalités :

Vous souhaitez pousser votre engagement responsable encore plus loin ?

Les coûts liés à la gestion des parcs mobiles (smartphone, tablettes,…) peuvent représenter des budgets colossaux pour les entreprises, quelle que soit leur taille, notamment pour les organisations étendues qui sont amenées à gérer plusieurs centaines, voire milliers de smartphones.

Dans ce contexte, force est de constater que les dispositifs traditionnels des entreprises doivent évoluer pour prendre en compte ces éléments

Voici nos 10 astuces pour optimiser et réduire les coûts de votre flotte de mobiles ?

1.  Se fournir en matériel reconditionné

Le matériel reconditionné connait un boom depuis quelques années, que ce soit pour les particuliers ou pour les entreprises. Et non pas sans raison : le matériel reconditionné permet de s’engager pour l’environnement et pour son portefeuille, même pour les entreprises, les DSI et les gestionnaires de flottes de mobiles.

En France, un téléphone est actuellement gardé en moyenne 2 ans avant d’être remplacé, et souvent jeté. Acheter un téléphone reconditionné permet de doubler sa durée de vie.

Par ailleurs, un smartphone reconditionné peut coûter jusqu’à 50% de moins que le téléphone neuf en ayant une garantie équivalente au neuf, c’est-à-dire 1 à 2 ans.

2.  Protéger physiquement ses terminaux mobiles

Quand on pense « allonger la durée de vie d’un appareil », on pense souvent aux réparations et au recyclage.

On oublie parfois que bien protéger ses appareils pour qu’ils résistent aux chutes, à l’eau et à une utilisation quotidienne intense permet de les garder « en forme » plus longtemps.

Cela passe par équiper ses smartphones et ses tablettes d’accessoires de protection comme les verres trempés et les coques de protection Selon les métiers, on peut même équiper ses collaborateurs des téléphones renforcés et anti-chocs !

3.  Mettre l’accent sur la sécurité informatique

Tout comme la sécurité physique des appareils mobiles, la sécurité informatique (ou cybersécurité) permet de les garder « en forme » plus longtemps.

Il existe des actions de base et des réflexes à avoir pour sécuriser de façon efficace sa flotte de mobiles d’un point de vue informatique : utiliser des logiciels de Mobile Device Management (MDM) et de Mobile Threat Defense (MTD), réaliser des mises à jour régulières, sensibiliser ses collaborateurs à la sécurité informatique (phising, protection des données,…), entre autres.

En maintenant sécurisant ses appareils et en les gardant en forme pendant plus longtemps, on réduit les coûts liés aux dépannages, réparations, et remplacements des appareils mobiles, et on optimise les coûts de sa flotte de mobiles.

4.  Faire réparer ses appareils mobiles

Faire réparer ses terminaux mobiles au cours de leur utilisation, c’est à la fois allonger leur durée de vie et ne pas jeter l’argent par les fenêtres.

En effet, faire réparer ses smartphones et tablettes est devenu nécessaire pour assurer une continuité de service à toute épreuve tout en les inscrivant au cœur de sa démarche RSE de son entreprise et au cœur de l’optimisation des coûts de sa flotte de mobiles.

Les réparations des appareils mobiles permettent également, dans certains cas, de bénéficier d’une extension de garantie matérielle qui prend le relais de la garantie constructeur, ce qui pousse encore plus loin l’optimisation des coûts de la flotte de mobiles.

5.  Adapter les terminaux aux usages réels

On pense souvent qu’il est plus simple et efficace de fournir le même téléphone à tous ses collaborateurs, mais c’est en réalité tout l’inverse.

Au quotidien, les collaborateurs des entreprises, tous secteurs confondus, utilisent le téléphone portable pour effectuer leurs missions.

Mais certains collaborateurs travaillent principalement assis à un bureau, d’autres travaillent dans un entrepôt téléphone ou tablette en main, d’autres encore travaillent de façon mobile et sont souvent en déplacement.

Il est donc primordial d’adapter le matériel aux besoins de l’utilisateur, car chaque poste a ses spécificités. Un commercial n’aura par exemple pas les mêmes besoins qu’un technicien : le commercial n’aura pas besoin d’avoir de téléphone renforcé, résistant à l’eau et à la poussière, alors que le technicien aura besoin d’un téléphone renforcé ou de davantage d’accessoires de protection.

Fournir le bon type de matériel à chaque collaborateur vous permettra d’éviter les réparations ou les remplacements à répétition, ainsi que la gestion de tous les tickets qui en découle. Ce sont des heures précieuses de gagnées et des pertes financières évitées sur le long terme.

6.  Adapter les forfaits aux usages réels

De la même façon qu’il est primordial d’adapter le matériel aux besoins de l’utilisateur, il est important d’adapter le forfait et les options aux usages réels.

Un commercial sédentaire à son bureau a peut-être besoin de passer des appels internationaux, alors que les appels des techniciens seront peut-être davantage locaux et nationaux.

Ainsi, choisir dès le départ le bon forfait et les bonnes options pour chaque collaborateur permet de limiter les pertes financières dans des options inutiles ainsi que d’éviter à tous des heures perdues en SAV et des allers-retours correctifs.

Par ailleurs, le multi-modèles ou le multi-opérateurs au sein de sa flotte de mobiles sont désormais des solutions accessibles sans pour autant devenir un véritable casse-tête à gérer !

7.  Valoriser et faire recycler ses appareils mobiles

On s’imagine souvent que IT, smartphones et tablettes riment forcément avec déchets électroniques et pertes d’argent. On s’imagine souvent que qui dit fin de cycle de vie des terminaux mobiles dit fin de la vie des terminaux mobiles.

En réalité, faire recycler ses smartphones et ses tablettes permet à la fois de les faire devenir des appareils reconditionnés ou réinjecter des matières premières dans le cycle de vie des terminaux et de générer de la trésorerie.

Et générer de la trésorerie grâce à sa flotte de mobiles, c’est aussi un moyen d’en optimiser les coûts !

8.  Gérer l’intégralité du cycle de vie des terminaux mobiles

Le cycle de vie d’un terminal mobile, que ce soit un smartphone ou une tablette, s’étend de l’extraction des matières premières nécessaires à sa fabrication jusqu’à sa fin de vie.

Plusieurs étapes composent ce cycle, et la connaissance de chaque étape du cycle de vie des terminaux mobiles est essentielle pour tout gestionnaire de flotte de mobiles.

En effet, bien connaître chaque étape du cycle de vie des terminaux mobiles permet d’acquérir une vision globale des bases de la gestion de flotte de mobiles et d’aller plus loin dans ses actions.

C’est un point essentiel pour pouvoir mettre sa flotte de mobiles au cœur de la démarche RSE de son entreprise, placer la sécurité informatique au cœur de la gestion de sa flotte, ou encore pour pouvoir optimiser les coûts de sa flotte de mobiles.

9.  Gérer la flotte de façon 360°

Le premier pas pour gérer une flotte de mobiles de façon 360 est de gérer l’intégralité du cycle de vie des terminaux (point précédent). Car bien connaître chaque étape du cycle de vie des terminaux mobiles permet d’acquérir une vision globale des bases de la gestion de flotte de mobiles et d’aller plus loin dans ses actions.

Mais une étape essentielle pour gérer sa flotte de mobiles de façon 360 est aussi d’identifier et gérer les sujets connexes à chaque étape du cycle de vie, car ils ont chacun leurs propres enjeux :

Bien sûr, tout cela semble faire beaucoup et être difficile à mettre en place. C’est pour cela qu’il est important de s’équiper d’un outil de gestion de flotte adapté et simple d’utilisation.

10. S’équiper d’un outil de gestion de flotte de mobiles adapté

Si vous avez lu les 9 points précédents, vous vous dites que ça doit être compliqué et chronophage et mettre tout cela en place. Si vous êtes DSI, vous vous dites peut-être que la gestion de flotte de mobiles va devenir votre activité principale…

Mais rassurez-vous, ce n’est pas le cas : c’est exactement à ça que sert de trouver un outil de gestion de flotte de mobiles réellement adapté à vos besoins. Car pour la gestion de flottes de mobiles aussi, c’est souvent l’utilisation d’un outil inadapté qui fait perdre du temps voire de l’information. 

Pour cela, cherchez un outil de gestion de flotte de mobiles qui soit :

Un outil de gestion de flotte complet et adapté permettra par exemple d’identifier les appareils ou les utilisateurs pour lesquels les problèmes de panne ou casse sont récurrents, et de proposer des appareils plus adaptés.

Pour conclure : industrialiser la gestion de flottes, un impératif pour les directions achats et IT ?

Force est de constater que le sujet lié à la gestion des flottes mobiles est, pour les entreprises, un axe clé à intégrer dans leur organisation.

Sa bonne prise en compte permet de répondre à différents objectifs, à la fois économiques, environnementaux et sociétaux.

Les entreprises qui prendront les bonnes décisions pourront ainsi optimiser leurs coûts de fonctionnement, mettre clairement en place une démarche orientée RSE et green IT et offrir à leurs collaborateurs des outils performants leur permettant de mener à bien leur mission dans les meilleures conditions.

Les gestionnaires de flottes mobiles vont donc voir leurs processus de travail largement évoluer en accédant à des solutions et à des services qui leur permettront de maitriser de bout en bout le traitement de leurs opérations et de gérer leurs flottes de mobiles de façon 360.

Une chose est sûre, la gestion de parcs mobiles va continuer à faire parler d’elle ces prochaines années au regard des enjeux importants liés au bon pilotage de ce poste stratégique !

Vous souhaitez optimiser les coûts de votre flotte de mobiles ? Vous cherchez une solution pour simplifier la gestion de votre flotte de mobiles ? ?

Betoobe vous accompagne de façon personnalisée sur chacun des sujets évoqués dans cet article.

? Chez Betoobe, on simplifie la gestion de flotte de mobiles à travers notre plateforme MobileHub et un ensemble de services complémentaires.

? Nous accompagnons tant le secteur privé que le secteur public, de la PME aux grands comptes, en passant par les collectivités territoriales et les associations.

Chez Betoobe, notre raison d’être est de faire durer les terminaux mobiles plus longtemps. Il est essentiel de préserver nos ressources naturelles par un comportement d’achat, d’usage et de recyclage responsable, sans s'arrêter là pour autant.

Concrètement, qu’est-ce que ça signifie « allonger la durée de vie des terminaux mobiles » et comment s’y prendre dans le cadre de la gestion d’une flotte de mobiles ?

Regardons de plus près comment allonger la durée de vie des appareils mobiles ?

Tout d’abord : pourquoi vouloir allonger la durée de vie des appareils mobiles ?

Un peu de contexte

La durée de vie moyenne d’un smartphone ou d’une tablette est actuellement de 2.5 ans. Pourquoi la durée de vie de ces appareils est-elle si courte ?

Plusieurs facteurs ont une influence sur celle-ci :

Des conséquences environnementales et humaines préoccupantes 

Les conséquences de l’obsolescence programmée, l’obsolescence technologique et l’effet de consommation sont à la fois environnementales et humaines.

La fabrication d’un smartphone est loin d’être anodine pour la Planète :

Bien sûr, qui dit smartphone neuf ou tablette neuve, dit nouveau processus de fabrication avec tout ce qui s’ensuit.

On se rend rapidement compte de l’importance d’allonger la durée de vie de nos différents appareils mobiles (smartphones, tablettes, objets connectés, ordinateurs portables,…) !

Quelques chiffres importants à connaître (et qui vont vous donner envie de vous engager)

Mais alors, concrètement, comment agir et allonger la durée de vies des appareils mobiles quand on gère une flotte ?

Reconditionné, réparations, recyclage : les classiques pour allonger la durée de vie des mobiles

On croit souvent que fin du cycle de vie des terminaux mobiles rime avec fin de la vie des terminaux mobiles. En réalité, certains « essentiels » pour allonger la durée de vie des appareils mobiles, que ce soit des smartphones ou des tablettes, sont en train de monter en puissance :

Refaisons un tour sur ces « classiques » qui permettent d’allonger la durée de vie des mobiles.

Les réparations des mobiles et le SAV

On ne peut pas faire plus direct comme moyen d’allonger la vie des terminaux mobiles !

Que ce soit en cas de panne ou de casse, changer les pièces quand elles tombent en panne, faire remplacer un écran cassé,… c’est le premier pas essentiel pour faire durer un téléphone ou une tablette plus longtemps.

Les réparations permettent de repousser au maximum un nouvel achat, et ainsi d’allonger leur durée de vie des différents terminaux et de moins en consommer !

Faire réparer ses terminaux mobiles au cours de leur utilisation est désormais nécessaire pour assurer une continuité de services à toute épreuve tout en inscrivant sa flotte de mobiles au cœur de sa démarche RSE.

C’est également un moyen efficace de faire face au prix croissant des terminaux mobiles.

💡  Le saviez-vous ?

Chez Betoobe, nous proposons une extension de garantie matérielle qui prend le relais de la garantie constructeur et faisons appel à des partenaires français locaux.

Les mobiles reconditionnés

Le matériel reconditionné connait un boom depuis quelques années, que ce soit pour les particuliers ou pour les entreprises. Et non pas sans raison.

En France, un téléphone est actuellement gardé en moyenne 2.5 ans avant d’être remplacé, et souvent jeté. Acheter un téléphone reconditionné permet de doubler sa durée de vie !

Le matériel reconditionné permet de donner une seconde vie à des terminaux mobiles et de participer activement à la réduction des déchets électroniques. Il permet aussi de réduire considérablement l’extraction de matières premières nécessaires à la fabrication de l’appareil et de participer à une exploitation plus raisonnée des minéraux (environnementalement et humainement parlant).

C’est également un moyen efficace de faire face au prix croissant des appareils mobiles.

💡  Le saviez-vous ?

Les avantages du matériel reconditionné sont tant environnementaux que financiers :

En choisissant le matériel reconditionné, vous réalisez des économies allant jusqu'à 50% par rapport à une alternative en neuf, et vos appareils disposent d’une garantie équivalente au neuf, c’est-à-dire de 1 à 2 ans !

Le recyclage et la valorisation des mobiles

Faire recycler ses terminaux mobiles, que ce soient des smartphones ou tablettes, permet de limiter les déchets produits et de réinjecter des ressources et des matières premières dans le cycle de fabrication des terminaux.

C’est grâce au recyclage des terminaux mobiles que l’on peut en produire de nouveaux, proposer du matériel reconditionné aux particuliers comme aux entreprises, et donner une seconde vie à des terminaux qui sont remis sur le marché.

💡  Le saviez-vous ?

L'époque où le recyclage rimait avec pertes d'argent est révolue. Désormais, le recyclage et la valorisation vous permettent de générer de la trésorerie en faisant racheter vos terminaux par des partenaires de confiance.

Betoobe reprend et valorise vos terminaux tout au long de l'année.

En résumé…

Faire réparer, reprendre, recycler et valoriser ses terminaux mobiles cassés ou en fin de vie est un premier pas en matière d’engagement et d’impact positif.

Cela permet de limiter la production de déchets électroniques, de transformer des terminaux en appareils reconditionnés, ou de réinjecter des matières premières et autres matériaux dans le cycle de vie pour en fabriquer des nouveaux.

🤘 Le conseil Betoobe :

Faites-vous accompagner par un partenaire de confiance qui saura vous proposer, tout au long de l’année, des réparations et un SAV efficaces et rapides, du matériel reconditionné et qui pourra valoriser et faire recycler vos appareils mobiles !

C’est un premier pas, ce qui signifie qu’on peut aller plus loin dans la démarche !

Allonger la durée de vie des mobiles : ce que l’on sous-estime souvent dans la gestion des flottes mobiles

En dehors du recyclage, des réparations et du matériel reconditionné, il existe plusieurs moyens d’allonger la durée de vie des terminaux mobiles qui sont souvent sous-estimés, et par conséquent pas assez centraux dans la gestion des flottes de mobiles :

Petit tour d’horizon !

La sécurité physique

Le téléphone mobile est devenu un outil indispensable au travailleur. Au quotidien, les collaborateurs des entreprises, tous secteurs confondus, utilisent le téléphone portable pour effectuer leurs missions.

Bien protéger les appareils pour qu’ils résistent aux chutes, à l’eau et à une utilisation quotidienne intense permet de les garder « en forme » plus longtemps. Un pas essentiel pour allonger leur durée de vie !

On pense ici :

? Le conseil Betoobe :

Vous vous dites que pour faciliter la gestion de votre flotte, il suffit de gérer un seul modèle pour l’ensemble de vos salariés ? Erreur !

Adaptez le matériel aux besoins de l’utilisateur, car chaque poste a ses spécificités : un commercial n’aura par exemple pas les mêmes besoins qu’un technicien. 

La sécurité informatique

On sous-estime souvent l’influence que peut avoir la cybersécurité sur la durée de vie des appareils mobiles.

Eh oui, moins de moins de 25 % des téléphones mobiles d’entreprise sont sécurisés alors que 80 % des entreprises ont déjà subi des cyber-attaques contre leurs systèmes.

Pourtant, bien sécuriser ses appareils mobiles permet d’avoir une flotte de mobiles doublement responsable :

Cela passe, notamment, par des mises à jour régulière (système et applications), la protection contre le phishing (attaque #1 aux entreprises), le chiffrement et/ou l’effacement certifié des données, etc.

? Le conseil Betoobe :

Que choisir entre un MDM et un MTD ? Le MDM suffit-il à assurer la sécurité de sa flotte de mobiles ?

Sachez qu’un MDM n’est pas suffisant pour sécuriser efficacement votre flotte de mobiles. Il est primordial de coupler son MDM à un MTD, deux solutions complémentaires afin de piloter facilement et efficacement sa stratégie de sécurité sur l’ensemble des terminaux de votre flotte de mobiles. 

Allonger la durée de vie des mobiles : la plateforme de gestion 360° des flottes de mobiles trop souvent mise de côté !

En alliant tous les éléments énoncés ci-dessus, vous vous engagez pour l’environnement tout au long du cycle de vie de vos terminaux. Vous allongez la durée de vie de vos appareils mobiles de façon durable et pouvez même aller jusqu’à réduire les coûts de votre flotte de mobile.

Mais intégrer tous ces éléments à la gestion de votre flotte de mobiles peut paraitre complexe.

C’est là toute l’importance de s’équiper d’une plateforme de gestion de flotte de mobiles dédiée, interconnectée et 360. Véritable co-pilote, une telle plateforme permet notamment aux gestionnaires de flottes et aux DSI de simplifier leur quotidien.

Et c’est la vocation même de la plateforme MobileHub créée par Betoobe :

✅ Simplifier la gestion des flottes de mobiles au quotidien et tout au long du cycle de vie des terminaux

✅ Regrouper en une seule et même plateforme tout ce dont les gestionnaires de flottes ont besoin pour gérer simplement et facilement l’ensemble de leur flotte d’appareils mobiles (smartphones et tablettes)

Et parce que chez Betoobe on est engagés jusqu’au bout, notre plateforme est hébergée sur des data centers basés en France et développée par notre équipe entièrement basée en France.

Bien sûr, en complément de notre plateforme, on propose un ensemble de services comme la vente de matériel (reconditionné notamment) et d’accessoires, le leasing, le recyclage, l’accompagnement sur la sécurité informatique, les réparations, et bien d’autres.

Pour conclure

Vous l’aurez compris, avoir de l'impact et allonger la durée de vie des appareils mobile, c'est tout au long du cycle de vie des terminaux que ça se passe.

Depuis l’extraction des matières premières jusqu’à la fin de vie des mobiles en passant par l’utilisation, il existe plusieurs manières d’allonger la durée de vie des terminaux mobiles, qui sont parfois sous-estimées :

Tous ces éléments montrent que mobiles et RSE sont parfaitement compatibles et qu’il est possible de mettre sa flotte de mobiles au service de la démarche RSE de son entreprise.

La diversité des moyens de s’engager et de réduire son impact négatif montre également qu’il est impératif de s’entourer du ou des bons partenaires pour être accompagné tout au long de l’année et de s’équiper d’une plateforme simple et efficace pour gérer, en un seul endroit, toute sa flotte de mobiles.

Vous voulez passer à l'action et souhaitez vous faire accompagner ?

De nouveaux défis arrivent pour les DSI en 2022 ! Car les DSI continueront d'assumer la responsabilité de nouveaux domaines d'activité cette année encore ☝

Mobilité et travail hybride sont des aspects cruciaux pour cette année, mais ils ne sont que quelques-uns des enjeux qui devront être pris en compte.

Voici les 4 défis identifiés par Betoobe ?

  1. Mettre la sécurité au cœur des activités mobiles
  2. Répondre aux nouveaux enjeux et attentes au travail
  3. Faire de la flotte de mobiles un vrai levier d’engagement environnemental et social
  4. Replacer les actions humaines au cœur de la valeur

Regardons chacun de ces défis de plus près 👇

Défi n° 1 : mettre la cybersécurité au cœur des activités mobiles 🔐

Les cyberattaques se multiplient et deviennent un véritable fléau pour les entreprises. Les terminaux mobiles font partie des principales causes de fuites de données informatiques d’entreprise.

Cette année, les DSI sont donc mis au défi de sécuriser de façon efficace leurs flottes de mobiles, au même titre que leurs flottes de PC.

Pourquoi ce parallèle ?

Car, généralement, les entreprises déploient des PC et pensent immédiatement à leur sécurité et à la sécurité des données. Pourtant, quand elles déploient des appareils mobiles, elles se disent qu'elles n'ont pas besoin de cela.

Alors que nos smartphones et nos tablettes sont en soi des ordinateurs miniatures, et largement tout autant utilisés.

Quelques chiffres :

Alors ?

Il est donc urgent pour les DSI et RSSI de bien comprendre les enjeux actuels de la sécurité mobile et les solutions qui s’offrent à eux - qui ne se résument d’ailleurs pas au simple MDM.

MDM, MTD, BYOD, etc. sont tout autant de sujets à creuser, et en 2022, la sécurité mobile doit être placée au centre de la gestion des flottes de mobiles.

Défi n°2 : répondre aux nouveaux enjeux et modes de travail 🚀

Mobilité, télétravail, travail hybride, et turn-over élevé sont des problématiques qui n’épargnent aujourd’hui aucune entreprise.

Chacune d’entre elles apporte son lot de questionnements quant à la cybersécurité mobile, la continuité de service, mais aussi quant à la gestion des flottes de mobiles au sens plus global.

Des questionnements récurrents font donc surface et prennent une position centrale pour la gestion des flottes de mobiles et l’activité des DSI :

Les DSI doivent désormais penser la gestion des flottes de mobiles sous l’angle d’une mobilité accrue et en perpétuelle évolution.

Les DSI ont la responsabilité de mettre en place des outils et des méthodes de gestion de flottes de mobiles solides, qui leur permettront en outre de garantir une continuité de services à toute épreuve - que ce soit pour les collaborateurs ou pour les clients finaux de leur entreprise.

Défi n°3 : faire de la flotte de mobiles un vrai levier d’engagement environnemental et social 🌍

Les collaborateurs sont de plus en plus engagés et attendent, par extension, davantage d’engagement de la part de leur entreprise. Les DSI devront notamment répondre à des attentes plus élevées en matière de gestion des appareils électroniques.

Matériel reconditionné, réparations, et recyclage des appareils mobiles sont autant de sujets que les  DSI devront placer au cœur de la gestion des flottes de mobiles pour satisfaire les exigences nouvelles des collaborateurs.

En 2022, les DSI doivent donc placer les flottes de mobiles au cœur de la démarche RSE de leur entreprise et faire preuve d’innovation constante en matière de développement durable et d’économie circulaire.

Défi n°4 : replacer les actions humaines au cœur de la valeur 🙋‍♂️

Un autre défi pour les DSI en 2022 est de remettre l’humain au centre - de la valeur de l’entreprise et de la gestion de la flotte de mobiles.

Aujourd’hui, 44% des DSI ont investi déjà dans l'automatisation et l’automatisation reste un sujet phare. Mais il est surtout essentiel de se souvenir que ce désir d’automatisation de la gestion des flottes de mobiles vient initialement d’un plus profond besoin de replacer l’humain au centre de la valeur.

Les DSI doivent faire en sorte que les actions réalisées par les collaborateurs (notamment les gestionnaires de flottes de mobiles) aient une réelle valeur. Ils ont la responsabilité de leur permettre de réaliser des actions et des tâches à plus forte valeur et qui ont réellement du sens. Pour l’entreprise comme pour le collaborateur.

Pour conclure

L’année 2022 s’inscrit dans la prolongation directe des changements de 2020 et 2021. Pour les DSI, elle sera placée elle aussi sous le signe du changement, mais impliquera, en plus, une nouvelle organisation, de nouvelles procédures et des outils adaptés aux nouveaux enjeux et exigences du monde du travail.

Mobilité et travail hybride ne sont que quelques-uns des enjeux qui devront être pris en compte. Des enjeux majeurs en matière de RSE et de sécurité doivent désormais également être placés au centre de la gestion des flottes de mobiles.

Seuls les DSI qui sauront s’équiper des bons outils et s’entourer des bons partenaires pourront faire face à toutes les nouvelles exigences et tous les défis auxquels ils doivent faire face en 2022.

Betoobe accompagne les DSI et simplifie la gestion de flotte de mobiles ?

Betoobe simplifie la gestion de flotte de mobiles à travers note plateforme MobileHub et un ensemble de services complémentaires. Nous accompagnons tant le secteur privé que le secteur public, des PME aux grands comptes, en passant par les collectivités territoriales et les associations.

La transformation des comportements et usages numériques place le smartphone au cœur de la vie des utilisateurs. Betoobe propose par l’innovation, une approche nouvelle de la gestion des flottes de mobiles dans laquelle le smartphone devient un service.

A l’heure de la 5G et de l’explosion de nouveaux usages digitaux, la cybersécurité mobile est plus que jamais au cœur des attentions.

Les cyberattaques contre les entreprises et organisations connaissent une forte croissance ces dernières années. Les hôpitaux français ou encore les PME et ETI sont particulièrement touchés.

Cette situation illustre l’importance de la stratégie de sécurité informatique, qui doit désormais être placée au centre des préoccupations des entreprises.

Et parmi ses piliers, la cybersécurité des flottes de mobiles ne doit surtout pas être négligée pour faire face à la menace grandissante.

Voici pourquoi 👇

Un contexte qui prête à la viligance

En 2021, les cyberattaques ont augmenté de 60% après avoir quadruplé en 2020 (source : ANSSI)

Depuis plusieurs années, le phishing représente à lui seul chaque année 80% des cyberattaques contre les entreprises et se place en première position des cyberattaques (source : Statista). Les attaques par rançongiciel (ransomware) connaissent elles aussi une forte croissance et touchent notamment de plus en plus les PME.

Pour l’ANSSI, les failles sont multiples : « manque de sensibilisation aux risques cyber, absence de maîtrise des systèmes d’information, non-respect des mesures d’hygiène informatique, pénurie d’experts en cybersécurité et, dans une certaine mesure, l’augmentation de la surface d’attaque du fait de la généralisation du télétravail ».

Un constat plutôt alarmant et qui s’est aggravé en 2020 avec la crise sanitaire et la généralisation du télétravail, souvent dans l’urgence et malgré la vulnérabilité des outils numériques de l’entreprise.

L’importance de la cybersécurité des flottes de mobiles

Alors que 80% des entreprises ont déjà subi des cyberattaques contre leurs systèmes, moins de 25% des appareils mobiles d’entreprise sont réellement sécurisés.

Face à la forte croissance des différentes cyberattaques contre les entreprises, il est important de souligner les nouvelles menaces pesant sur les flottes de mobiles.

Les OS mobiles sont une cible de plus en plus privilégiée par les cyberattaquants. Cette tendance devra être surveillée de plus près par les professionnels de la sécurité, les DSI, et les gestionnaires de flottes de mobiles.

Les conséquences des cyberattaques sur les mobiles ne doivent pas être négligées par les entreprises et vont bien au-delà de l’enjeu financier :

C’est tout le fonctionnement, la stratégie et l’image de votre entreprise qui sont touchés en rebond.

Alors, comment bien protéger sa flotte de mobiles ?

  1. Gérez votre flotte de mobiles de façon 360° pour garder visibilité et réactivité sur la diversité des appareils, logiciels, OS et usages
  2. Définissez une politique d’usage claire et précise : Qui fournit les appareils mobiles ? Quels usages et pratiques sont autorisés ou interdits ? Les usages personnels sur les téléphones professionnels sont-ils autorisés ?
  3. Équipez-vous d’un MDM et d’un MTD pour piloter les usages professionnels des terminaux tout en laissant vos collaborateurs utiliser leurs mobiles pour des besoins personnels en toute sérénité
  4. Réalisez des déploiements et des enrôlements sécurisés pour vos applications et nouveaux terminaux,…
  5. Procédez à un chiffrement et à un effacement certifiés de vos données, notamment en cas de perte, vol, mise en recyclage, changement d’utilisateur,…
  6. Identifiez les malwares mobiles grâce à l’analyse comportementale des applications et bloquez l’extraction de données sensibles en cas d’attaque, de perte, de vol ou de mise en recyclage
  7. Entourez-vous des bons partenaires, ceux qui sont passés par là et qui sauront vraiment vous aiguiller et vous accompagner sur vos problématiques de sécurité mobile

Betoobe s’engage pour la sécurité des flottes de mobiles

Chez Betoobe, on met l’accent sur la sécurité des flottes de mobiles. On accompagne les gestionnaires de flottes de mobiles dans toutes leurs problématiques liées à la gestion de flotte de mobiles et à la sécurité des mobiles.

🔥 On a développé MobileHub, plateforme interconnectée dont la vocation même est de regrouper en une seule et même plateforme tout ce dont les gestionnaires de flottes ont besoin pour gérer simplement et facilement l’ensemble de leur flotte d’appareils mobiles (smartphones et tablettes).

MobileHub se connecte au MDM Hexnode pour encore plus d’efficacité. Et on n’oublie pas le reporting pour la visibilité.

🎯 On vous accompagne sur tous les sujets liés à la gestion de flotte de mobiles : la reprise et le recyclage, le SAV et les réparations, le choix des terminaux, opérateurs et forfaits, les outils et services essentiels pour simplifier votre quotidien et gagner en sérénité,… ?

Si vous avez une question, une hésitation, un besoin, contactez-nous !

© Copyright betoobe - 2022
+33 9 72 19 09 70 |
hello@betoobe.fr
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram