Dans presque tous les secteurs d'activité, l'utilisation professionnelle d'un appareil mobile est monnaie courante (smartphone, ordinateur portable, tablette,…). En fait, il semblerait presque étrange de ne pas utiliser un appareil mobile pour le travail. 

Pour de nombreuses entreprises, cependant, les appareils mobiles sur le lieu de travail posent une question délicate : qui fournit l'appareil ? 

La tendance du BYOD (Bring Your Own Device) consiste à permettre aux collaborateurs d'apporter leurs appareils mobiles personnels au travail afin de les utiliser à des fins professionnelles. De la collecte de données sur le terrain (inspections, photos, etc.) au suivi de leur temps, tout peut y passer. 

Certaines entreprises ont adopté la tendance, en l’incorporant pleinement dans leur stratégie. 

Mais cette pratique pose depuis toujours des questions relatives à la sécurité de l'information et à la protection des données (de l’entreprise et des collaborateurs). Elle pose aussi des questions sociales et juridiques. 

Alors, BYOD ou pas BYOD pour votre entreprise ? On vous aide à répondre à cette question ! 

Sommaire 

  1. « BYOD », késako ? Retour sur les bases 
  2. BYOD ou pas BYOD ? Nos 3 raisons de fournir les terminaux à vos collaborateurs
  3. MobileHub : la plateforme connectée qui vous permet de gérer l’intégralité de votre flotte de mobiles de façon centralisée, BYOD ou pas BYOD 😉 

« BYOD », késako ? Retour les bases 🎯

Avant de vous donner nos 3 raisons de fournir les terminaux mobiles à vos collaborateurs, on a pensé qu’un petit retour sur les bases serait pertinent. Quel sont les cas d’usage des téléphones (et autres terminaux) mobiles en entreprise ?  

1er cas d’usage : l’entreprise fournit au collaborateur un téléphone professionnel dédié uniquement à un usage professionnel (COBO)

Ici, c’est le cas le plus simple : l’entreprise fournit un téléphone qui est enrollé dans le MDM (logiciel de Mobile Device Management), et aucun usage personnel n’est autorisé. On appelle cela le « COBO », ou « Company Owned, Business Only ».  

L’appareil est sous l’entière responsabilité de l’entreprise, qui doit le remplacer ou le faire réparer en cas de panne, casse, vol, ou perte. L'entreprise peut en effacer l’intégralité des données en cas besoin (perte, vol, retour). 

Par exemple, les téléchargements d’applications via le Google Play Store sont bloqués, l’utilisation d’un compte Google Drive personnel est bloquée, etc. En somme, l’utilisateur n’a (pratiquement) aucun moyen d’utiliser son mobile professionnel à des fins personnelles. 

2ème cas d’usage : l’entreprise fournit au collaborateur un téléphone professionnel mais autorise un usage personnel de celui-ci (COPE)

Dans ce 2ème cas d’usage, l’entreprise fournit au collaborateur un téléphone professionnel mais autorise un usage personnel de celui-ci. Il s’agit du système appelé « COPE », ou « company owned, personally enabled », et représente environ 70% des cas. 

Dans cette configuration, le collaborateur a le droit, par exemple, d’utiliser le Google Play Store et de télécharger des applications, pour un usage personnel ou professionnel. L’entreprise peut cependant interdire et bloquer l’utilisation d’applications spécifiques. 

Ce cas est le plus courant et le plus confortable pour l’entreprise : l’appareil mobile reste la propriété et la responsabilité de l’entreprise, et celle-ci a donc le droit d’en effacer les données en cas de besoin (vol, perte, retour,…). L’usage personnel étant autorisé, il est de la responsabilité du collaborateur de sauvegarder ses données personnelles. 

Important à préciser : l’entreprise n’a aucun accès aux données personnelles de l’appareil. Elle a uniquement la possibilité de les faire effacer grâce à la solution MDM mise en place.  

Graphique COBO - COPE - BYOD

3ème cas d’usage : l’entreprise ne fournit pas le téléphone au collaborateur, qui utilise alors son appareil personnel pour ses usages professionnels (BYOD)

C’est dans ce 3ème cas qu’on entre vraiment dans le « BYOD », ou « Bring Your Own Device ». Et c’est ici que les choses se compliquent vraiment. 

La BYOD (Bring Your Own Device) consiste à permettre aux collaborateurs d'apporter leurs appareils mobiles personnels au travail afin de les utiliser à des fins professionnelles. De la collecte de données terrain (inspections, photos, notes,etc.), au suivi de leur temps, tout peut y passer. 

L’entreprise fournit une carte SIM professionnelle au collaborateur qui l’utilise dans son téléphone personnel. La carte SIM est enrollée dans le MDM de l’entreprise. L'entreprise peut alors créer une partition professionnelle sur l’appareil mobile personnel : c’est là que pourront être téléchargées les applications professionnelles par exemple. 

Ce qui signifie qu’ici, contrairement aux deux premiers cas, l’appareil est sous l’entière responsabilité du collaborateur. C’est le collaborateur qui est responsable de ses données et sauvegardes personnelles, ainsi que du remplacement ou de la réparation du téléphone en cas de besoin.  

Le MDM est dans ce cas-là utilisable uniquement sur la partie professionnelle. L’entreprise pourra effacer les données de la partie professionnelle (Outlook, Teams, par exemple), mais rien ne garantit que le collaborateur n’ait ouvert ses e-mails professionnels via un navigateur web au lieu de l’application dédiée et qu’il n’ait téléchargé de pièce jointe sur la partie personnelle du téléphone. 

Mais alors quelles sont nos recommandations ? BYOD ou pas BYOD pour votre entreprise ? 

BYOD ou pas BYOD ? Nos 3 raisons de fournir les terminaux mobiles à vos collaborateurs 👀

Le BYOD a des avantages indéniables. Il apporte de la souplesse et une vraie économie du fait de ne pas devoir acheter d’appareil mobile pour tous les collaborateurs. Mais il pose d’autres problèmes, notamment juridiques, en matière de sécurité, ou encore en matière de gestion de flotte. 

Alors voici nos raisons de ne PAS faire appel au BYOD dans votre entreprise. 

1. Simplifiez-vous la gestion des terminaux mobiles et de votre flotte 

Julien, co-fondateur de Betoobe et ancien DSI, nous explique : « le BYOD amène une réelle souplesse à l’entreprise. Mais il apporte son lot de problèmes au gestionnaire de flotte qui va devoir ne gérer que des exceptions selon les envies et le matériel de chaque collaborateur ». Il ajoute : « le BYOD, de manière théorique c’est magique. Mais de manière théorique seulement  ». 

Par exemple, certains collaborateurs ne voudront pas utiliser l’application d’e-mails fournie par l’entreprise mais l’application « personnelle » qu’ils utilisent au quotidien, qu’ils connaissent mieux, et qu’ils préfèrent utiliser même pour un usage professionnel. 

Aussi, toutes les solutions ne sont pas compatibles avec tous les appareils ou tous les OS, ce qui apportera un autre lot d’exceptions et de problèmes potentiels. 

Le BYOD demande alors un gestionnaire de flotte et/ou une équipe de support disponible pour accompagner au quotidien les collaborateurs dans toutes ces « exceptions », ce qui devient très rapidement chronophage… et peu économique sur le long terme. 

2. Misez sur la sécurité, la vraie  

La sécurité informatique est un autre élément qui nous pousse à ne pas vous recommander le BYOD. Les utilisateurs séparent rarement vie professionnelle et vie personnelle sur leur smartphone, et c’est encore plus vrai en BYOD. Or les systèmes COBO et COPE permettent justement à l’entreprise de piloter intégralement la protection et l’effacement des données d’un appareil mobile.  

Et cela s’applique aux cas de vol ou de perte de l’appareil, mais aussi aux cas de départs de collaborateurs.  

Car quand un collaborateur quitte votre entreprise, que deviennent les données d’entreprise présentes sur son appareil personnel ? Qu’est-ce qui vous garantit que le collaborateur a effectivement effacé les données de l’entreprise à son départ, et qu’il l’a fait correctement ?  

Vous devriez être en mesure de garantir la sécurité des données de l’entreprise, même sur les mobiles, quelle que soit la situation. 

Pour l’analogie, imaginez : vous fournissez un ordinateur professionnel sur lequel votre collaborateur ne peut pas tout faire selon son gré. Pourquoi n’en feriez-vous pas de même avec les smartphones et les tablettes ?  

Par ailleurs, avec le télétravail vos collaborateurs ne sont probablement autorisés à travailler que depuis leur ordinateur professionnel et probablement autorisés à ne se connecter qu’à travers une connexion sécurisée (VPN). Pourquoi utiliseraient-ils leur smartphone ou tablette personnels en parallèle de leur ordinateur professionnel ?

3. Pensez au bien-être de vos collaborateurs et à l’impact de la crise sanitaire 

En 2020, le monde a connu d'importantes perturbations résultant de la pandémie. Cette dernière a accéléré la culture du travail à domicile et a, dans de nombreux cas, rendu nécessaire l'accès des employés aux applications professionnelles depuis leurs appareils personnels. 

Quelques chiffes pour remettre en contexte :

Cela signifie que certains employés utilisent leurs appareils personnels pour accéder aux réseaux et aux applications de l'entreprise, même si ces activités sont interdites. 

Aussi, selon la 12ème édition du baromètre santé et qualité de vie au travail de Malakoff Humanis, 64% des collaborateurs pensent leur entreprise prend leur bien-être en considération. Toujours selon le baromètre de Malakoff Humanis, les collaborateurs déclarent que leur travail empiète sur leur vie privée et signalent un débordement des tâches en dehors des heures de travail. 

Et nous l’avons vu ces dernières années avec la crise sanitaire, cette séparation et la déconnection sont encore plus importantes avec le télétravail et devenue une préoccupation centrale pour les collaborateurs. 

Certains collaborateurs questionnent par ailleurs la sécurité de leurs données personnelles en cas de BYOD.  

Alors pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups en fournissant à vos collaborateurs des appareils mobiles professionnels ?  

Vous garantirez ainsi la sécurité des données de l’entreprise et de vos collaborateurs, et garantirez à vos collaborateurs une réelle déconnexion entre vie privée et vie professionnelle. 

Tout autant de raisons de ne pas faire appel au BYOD, vous voyez donc. 

Mais on nuancera tout de même nos propos en précisant que le BYOD peut être malgré tout intéressant pour les entreprises qui ne travaillent pas avec des données classées confidentielles. Il faudra alors avoir une politique de BYOD bien définie et qui explicite les droits et devoir tant des collaborateurs que de l’entreprise. La mise en place de cette politique permettra également de définir à qui l’entreprise va autoriser le BYOD ou, au contraire, à quels collaborateurs elle devra fournir un appareil mobile. 

MobileHub : la plateforme connectée qui vous permet de gérer l’intégralité de votre flotte de mobiles de façon centralisée, BYOD ou pas 🚀

Bien évidemment, on ne peut pas vous recommander d’éviter à tout prix le BYOD et vous laisser en suspend pour gérer votre flotte de mobiles 🙂 

Car c’est exactement pour vous accompagner sur le sujet que l’on a créé MobileHub, une plateforme connectée qui simplifie le quotidien des gestionnaires de flotte. De la sécurité informatique jusqu’à la gestion des lignes et en passant par les mouvements et attributions, MobileHub c’est LE copilote des gestionnaires de flottes. 

Nous proposons également différents services en complément à notre plateforme. Vous pouvez par exemple, si vous le souhaitez, nous déléguer entièrement la gestion de votre flotte de mobiles. Nous pouvons aussi vous aider à mettre en place une solution de MDM ou MTD. Les opportunités sont multiples. 

En plus de cela, notre plateforme est entièrement hébergée en France avec des datacenters basés en France, et nous travaillons uniquement avec des partenaires français, voire vraiment locaux basés dans notre région.  

Présentation des fonctionnalités de la plateforme MobileHub

Le cycle de vie d’un terminal mobile, que ce soit un smartphone ou une tablette, s’étend de l’extraction des matières premières nécessaires à sa fabrication jusqu’à sa fin de vie.

Plusieurs étapes composent ce cycle, et la connaissance de chaque étape du cycle de vie des terminaux mobiles est essentielle pour tout gestionnaire de flotte.

Bien connaître chaque étape du cycle de vie des terminaux mobiles permet d’acquérir une vision globale des bases de la gestion de flotte de mobiles et d’aller plus loin dans ses actions. C’est également un point essentiel pour pouvoir mettre sa flotte de mobiles au cœur de la démarche RSE de son entreprise.

Alors, en quoi consiste concrètement le cycle de vie des terminaux mobiles ? Et comment optimiser chacune de ces étapes afin d’en limiter l’impact négatif ?

Voici ce que notre analyse et notre expérience nous ont appris 👀👇

1. Quelles sont les étapes du cycle de vie des terminaux mobiles ?

Sans surprise, tout commence à la source – littéralement.

Comme pour tout objet transformé, l’extraction des matières premières (1) est la première étape de la production des appareils électroniques. Pensez entre autres aux différents métaux que contiennent les terminaux mobiles : des métaux parfois rares, présents notamment dans les batteries et les micro-processeurs de nos appareils.

Schéma du cycle de vie des terminaux mobiles, depuis l'extraction des matières premières jusqu'à la fin de vie.

Une fois toutes les matières premières et tous les matériaux, on passe à l’étape de l’assemblage et de la fabrication des terminaux (2). C’est ici que les matériaux prennent vie pour devenir les terminaux qui nous accompagnent dans les nôtres.

Maintenant que les terminaux sont prêts, on passe à l’étape de transport et de distribution (3). Cette étape peut être composée de plusieurs phases : la distribution vers les revendeurs, vers les particuliers, vers les entreprises, vers les collaborateurs, etc.

Et une fois les terminaux distribués aux utilisateurs finaux, on entre dans l’étape d’utilisation des terminaux mobiles (4). L’appareil mobile passe entre les mains de l’entreprise et/ou du collaborateur. Il est utilisé tous les jours et de façon plus ou moins intense, jusqu’à ce qu’il soit jeté ou recyclé, voire rangé dans une armoire ou perdu.

On entre alors dans la dernière étape du cycle de vie des terminaux, celle de leur fin de vie (5). Et comme on vient de vous le dire, la fin de la vie des terminaux mobiles peut se passer de plusieurs façons.

Les terminaux mobiles peuvent être :

Une fois toutes ces étapes en tête, on peut se pencher réellement sur la question de comment limiter son impact négatif, environnemental notamment, tout au long du cycle de vie des terminaux. Et c’est en répondant à cette question qu’on peut commencer à vraiment mettre sa flotte de mobiles au cœur de la démarche RSE de son entreprise.

Bonne nouvelle : on y répond tout de suite pour vous ! 👇

2. Comment limiter l’impact négatif chaque étape du cycle de vie des terminaux et faire de sa flotte de mobiles un levier de RSE ?

Tout au long de son cycle de vie, de l’extraction des matières première jusqu'à sa fin de vie, un mobile a des impacts environnementaux, sociaux et sanitaires.

Les principaux impacts environnementaux des smartphones, tout au long de leur cycle de vie, sont :

La fabrication d’un smartphone ou d’une tablette (de l’extraction des minerais à l’assemblage final) est responsable d’environ trois quarts de ces impacts. Ceci est en grande partie imputables à l’écran et aux composants électroniques complexes (microprocesseurs, etc.).

La distribution et l’utilisation du terminal ont moins d’impacts. Ici, les impacts sont essentiellement liés à l’énergie consommée pour le transport et à la production d’électricité.

Et l’étape de la fin de vie a des impacts variables selon que l’appareil est recyclé ou non.

« Nous avons mis tout en œuvre pour augmenter la durée de vie des smartphones à travers une démarche de réduction de la consommation de ressources et d’énergie liée aux terminaux. Nous prenons l’engagement d’œuvrer pour la réduction de l’impact environnemental des activités numériques des entreprises. »

Julien Fournier, co-fondateur COO de Betoobe

Étape 1 : l'extraction des matières premières

Dès cette étape, les possibilités d’engagement sont multiples.

Tout d'abord, on peut privilégier l’approvisionnement responsable en matériaux, l’action en faveur du bien-être et de la juste rémunération des travailleurs, les minéraux provenant de zones sans conflit, etc.

Il s’agit ensuite de privilégier les matières recyclées et recyclables (par exemple le plastique pour les coques).

Enfin, faire recycler ses terminaux permet de nourrir perpétuellement le cycle.

Étape 2 : la fabrication

Une partie des engagements de cette étape se rapproche des engagements de l’étape précédente : privilégier les fabricants qui utilisent des matériaux recyclés et équitables et des minéraux sans conflit, qui rémunèrent dignement les ouvriers de leurs usines, etc.

Mais on peut également pousser les choses encore plus loin et faire appel, par exemple, à des fabricants qui utilisent des énergies vertes pour alimenter leurs usines, qui réduisent eux-mêmes leur production de déchets, et ainsi de suite.

En résumé, faire appel à des fabricants qui ont des engagements forts est une façon de vous-mêmes vous engager.

Étape 3 : Le transport et la distribution

La réduction de l’impact environnemental négatif du transport et de la distribution est un point aujourd’hui essentiel pour les entreprises.

Même si cette étape n’est pas celle qui a le plus d’impact négatif, on peut quand même s’engager de plusieurs façons :

Étape 4 : l'utilisation

Quand on pense « allonger la durée de vie d’un appareil », on pense souvent aux réparations et au recyclage. Il existe cependant bien d’autres opportunités et réflexes à avoir pour allonger le cycle de vie de vos mobiles et limiter son impact négatif.

La sécurité physique

Pour commencer, bien protéger ses appareils pour qu’ils résistent aux chutes, à l’eau et à une utilisation quotidienne intense permet de les garder « en forme » plus longtemps.

Pensez à équiper les mobiles de votre flotte de verres trempés et de coques de protection. Selon les métiers, pensez même à équiper à vos collaborateurs des téléphones renforcés et anti-chocs !

La sécurité informatique 

Ensuite, il existe également des actions de base et des réflexes à avoir pour sécuriser de façon efficace sa flotte de mobiles d’un point de vue informatique : utiliser des logiciels de Mobile Device Management (MDM) et de Mobile Threat Defense (MTD), réaliser des mises à jour régulières et sensibiliser ses collaborateurs à la sécurité informatique (phising, protection des données,…),…

Bon à savoir : le MTD est un complément indispensable au MDM afin de pouvoir piloter les usages professionnels des terminaux, tout en laissant vos collaborateurs utiliser leurs mobiles pour des besoins personnels en toute sérénité. Si vous n’utilisez aujourd’hui qu’un MDM, penchez-vous rapidement sur la question du MTD.

Le SAV et les réparations

La continuité de service est devenue un enjeu majeur pour les entreprises ces dernières années, notamment avec la montée du télétravail.  

Faire réparer ses terminaux mobiles au cours de leur utilisation est désormais nécessaire pour assurer cette continuité tout en l’inscrivant au cœur de sa démarche RSE. Car faire réparer ses téléphones et tablettes, c’est à la fois allonger leur durée de vie et ne pas jeter l’argent par les fenêtres.

Les renouvellements

C’est facile : tant que l’appareil fonctionne correctement, gardez-le dans votre flotte et utilisez-le ! À défaut, faites-le reprendre par un prestataire de confiance qui pourra le reconditionner et le remettre sur le marché ou faire recycler ses matériaux.

Étape 5 : la fin de vie ou le recyclage et la valorisation

Laisser ses appareils mobiles dans des fonds d’armoire ou de tiroirs, c’est dépassé.

Eh oui, car faire recycler ses terminaux mobiles, que ce soit vos smartphones ou vos tablettes, permet de limiter les déchets produits et de réinjecter des ressources et des matières premières dans le cycle de fabrication des terminaux. 

C’est grâce au recyclage des terminaux mobiles que l’on peut en produire de nouveaux, proposer du matériel reconditionné aux particuliers comme aux entreprises, et donner une seconde vie à des terminaux qui sont remis sur le marché. 

Et ça, c’est un engagement environnemental non négligeable à l’échelle d’une entreprise et d’une flotte de mobiles entière, vous ne trouvez pas ?

Du côté financier, le recyclage des terminaux mobiles a aussi du bon. Saviez-vous que le recyclage permet également de valoriser financièrement vos terminaux mobiles, et d’en faire ainsi un vrai levier de génération de trésorerie  ?

Et voilà, vous savez tout !

Alors, on est conscients que tout cela peut paraitre beaucoup et lourd à mettre en place. Mais en réalité, c’est un peu comme pour tout : si on s’équipe des bons outils et qu’on s’entoure des bons partenaires, tout devient plus facile et plus fluide. Bonne nouvelle : on a créé cet outil pour vous 😁

Un bon outil de gestion de flotte vous aidera à garder en vue ces étapes et ces engagements tout en facilitant votre quotidien : découvrez MobileHub

La vocation-même de MobileHub est de regrouper en une seule et même plateforme tout ce dont les gestionnaires de flottes ont besoin pour gérer simplement et facilement l’ensemble de leur flotte d’appareils mobiles (smartphones et tablettes). Et cela passe aussi par la gestion de la sécurité, du SAV et des réparations, et d’autres encore.

Détail des fonctionnalités MobileHub : déploiements, SAV et réparations, reprise et recyclage, protection des données, affectations, lignes, terminaux, utilisateurs, reporting.

Le saviez-vous ? Betoobe s’engage aussi !

Notre plateforme MobileHub est hébergée sur des data centers basés en France et développé par notre équipe basée en France.

Nous travaillons avec des partenaires français et locaux en matière de recyclage des appareils mobiles (leurs bureaux sont à quelques kilomètres des nôtres seulement).

« Notre démarche RSE s’intègre dans notre volonté de participer activement à un numérique sobre et à une utilisation écologique pour un développement durable. Nos engagements sont de limiter l’impact environnemental de notre prestation et de donner à nos parties prenantes toutes les informations nécessaires pour y arriver. »

Sébastien Reverdy, co-fondateur et CEO de Betoobe

Vous avez des questions ? Un besoin ?

La sécurité informatique des flottes de mobiles, chez Betoobe, on vous en parle régulièrement. On vous en parle sur notre blog, on vous en parle sur nos différents réseaux sociaux, et on en a parlé avec vous lors du salon IT & IT Security Meetings qui s’est déroulé les 1 et 2 septembre derniers à Cannes. 

La sécurité informatique, au sens large, était au centre des discussions lors du salon. Hack, protection des données, gestion des utilisateurs, etc.  

Pas étonnant lorsque l’on sait que 93 % des DSI placent la gestion des menaces de sécurité dans leurs priorités, et que près de 9 RSSI sur 10 conviennent que les appareils mobiles sont devenus le point central de leurs stratégies de cyber sécurité. 

Malheureusement, on s’est rapidement rendu compte que, finalement, tout le monde en parlait, mais peu de monde était vraiment équipé pour protéger sa flotte de terminaux mobiles. 

En 2020, l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d'Information) a recensé 192 attaques pour lesquelles les victimes ont fait appel à elle. C’est 4 fois plus qu’en 2019

Au total, ce sont 80 % des entreprises qui ont déjà subi des cyber-attaques contre leurs systèmes (source : CESIN, Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique). 

Les cyberattaques sont de plus en plus fréquentes. Le télétravail et la mobilité permanente des collaborateurs sont devenus incontournables et exposent les entreprises à de nouveaux défis en termes de sécurité mobile. 

Et pourtant, moins de 25 % des téléphones mobiles d’entreprise sont sécurisés. Les terminaux mobiles font même partie des principales causes de fuites de données informatiques d’entreprise. 

C’est donc sans surprise que l’une des deux choses que nous avons le plus entendues lors du salon a été : « La sécurité de ma flotte, je gère, j’ai un MDM [logiciel de Mobile Device Management] ! ». Alors oui, mais non. En réalité, un MDM seul n’est pas suffisant pour sécuriser une flotte de mobiles. Mais on reviendra là-dessus dans quelques lignes. 

La deuxième chose que nous avons le plus entendue au salon, c’est lorsque l’on demandait aux personnes qui venaient nous voir ce qui leur posait le plus de problème dans la gestion de leurs flottes de mobiles. Elles nous répondaient « ça », en nous montrant leur smartphone. « J’en ai marre, je ne veux plus m’en occuper. Je ne sais pas combien je paye, je ne sais pas où sont mes terminaux, je n’ai pas le temps de m’en occuper ». 

Et selon notre expérience, ces deux choses sont directement liées. On vous explique tout dans cet article. 

Sommaire  :  

  1. Un MDM  permet d'homogénéiser le paramétrage de la flotte de mobiles et de protéger les données de l'entreprise : on vous éclaire  : on vous éclaire  
  1. La gestion 360° de flottes de mobiles peut être simplifiée avec un bon logiciel et de bons partenaires : MobileHub à la rescousse 

Un MDM permet d'homogénéiser le paramétrage de la flotte de mobiles et de protéger les données de l'entreprise : on vous éclaire

Une des choses que nous avons le plus entendues lors du salon IT & IT Security Meetings début septembre, c’est que les entreprises sont convaincues que leurs flottes de mobiles sont entièrement sécurisées grâce à l’utilisation seule d’un logiciel de MDM.  

En effet, le logiciel de Mobile Device Management permet la gestion technique de l’ensemble des appareils mobiles(smartphones, tablettes)à partir d’une seule et même plateforme

Plus concrètement, un MDM permet d’optimiser le fonctionnement des appareils mobiles au sein de l’entreprise tout en protégeant le réseau de l’entreprise : son rôle est d'homogénéiser le paramétrage de la flotte et de protéger les données de l'entreprise 

Il permet de gérer les appareils à distanceet de proscrire certaines actions par les utilisateurs. L'effacement des données à distance en cas de vol ou de perte de l'appareil est ainsi possible avec ce type de logiciel.  

Le MDM s'avère être un véritable atout dans la mise en conformité du RGPD afin de protéger vos appareils mobiles professionnels ainsi que vos données d'entreprise.  

En revanche, un MDM ne suffit pas à la sécurité informatique complète de votre flotte de mobiles. 

Et pour réellement sécuriser une flotte de mobiles, il est important de coupler le MDM à une solution de MTD (Mobile Threat Defense). Les solutions de Mobile Threat Defense assurent une sécurité accrue et permettent de piloter l'usage des données du smartphone fait par les applications. Une solution de MTD permet également dans certains cas de protéger contre les attaques par "hameçonnage". 

Les solutions de Mobile Threat Defense permettent de sécuriser les connexions réseau et la légitimité du contenu en temps réel. Elles permettent d’identifier les anomalies pour garantir que toute activité malveillante soit bloquée de manière proactive sans nécessiter l’action de l’utilisateur

Schéma MDM - Sécurité - MTD pour la gestion des flottes de mobiles

Le MTD est un complément indispensable au MDM afin de pouvoir contrôler les usages professionnels des terminaux, tout en laissant vos collaborateurs utiliser leurs mobiles pour des besoins personnels en toute sérénité. 

MDM et MTD vous permettent par exemple de bloquer rapidement et à distance les accès à un terminal volé ou perdu. Elles permettent également de chiffrer ou effacer des données confidentielles, pour le bien de votre entreprise et de vos collaborateurs. Globalement, ces solutions permettent de sécuriser l'usage quotidien sans changer les habitudes des utilisateurs finaux. 

Ainsi, l’utilisation de ces solutions de façon complémentaire est primordiale afin de piloter facilement et efficacement sa stratégie de sécurité sur l’ensemble des terminaux de votre flotte de mobiles. 

Ces deux solutions vous permettent d'appliquer une politique de sécurité harmonisée sur l'ensemble des téléphones et d'effectuer un pilotage en temps réel de vos terminaux. Ces outils centralisent la gestion de la sécurité et vous bénéficiez ainsi d'une gestion de flotte de mobile harmonisée et sécurisée. 

Pour résumer, la sécurité informatique de votre flotte de mobile passe notamment par  : 

La gestion 360° de flottes de mobiles peut être simplifiée avec un bon logiciel et de bons partenaires : MobileHub à la rescousse

La deuxième chose que nous avons le plus entendue, c’est lorsque l’on demandait aux personnes qui venaient nous voir ce qui leur posait le plus de problème dans la gestion de leurs flottes de mobiles. Elles nous répondaient « ça », en nous montrant leur smartphone« J’en ai marre, je ne veux plus m’en occuper. Je ne sais pas combien je paye, je ne sais pas où sont mes terminaux, et je n’ai pas le temps de m’en occuper ». 

Et nous étions à la fois surpris et pas du tout surpris. 

Nous n’étions pas si surpris que cela, car c’est toute la raison pour laquelle nous avons créé Betoobe et notre plateforme MobileHub. Nous n’étions pas surpris car on sait que beaucoup de services, plateformes et entreprises existant aujourd’hui sur le marché traitent uniquement un bout du problème mais ne font pas le tour de la question, ni des solutions. 

Reprenons l’exemple du MDM et du MTD : ils servent tous deux à la sécurité informatique des flottes de mobiles d’entreprises, ce sont des solutions dédiées. Mais ils n’apportent pas de solution pour le reste de la gestion de flotte et ils ne permettent pas de gérer l’intégralité du cycle de vie des terminaux. 

De la même façon, une solution qui permet de faire recycler ses terminaux mobiles ne permettra pas de faire la gestion des lignes et des attributions, et ainsi de suite. 

Enfin, si on regarde ce qui existe en dehors de MobileHub, car la vocation même de MobileHub est justement de regrouper en une seule et même plateforme tout ce dont les gestionnaires de flottes ont besoin pour gérer simplement et facilement l’ensemble de leur flotte d’appareils mobiles (smartphones et tablettes). 

Quelles fonctionnalités propose MobileHub ? Voici un aperçu : 

Infographies des fonctionnalités MobileHub : déploiements, SAV et réparations, reprise et recyclage, protection des données, affectations, lignes, terminaux, utilisateurs, et reporting

Le tout hébergé sur des data centers basés en France et développé par notre équipe basée en France.  

Et de façon à bien faire les choses, comme on l’aime chez Betoobe, MobileHub peut se connecter  à différents MDM (Hexnode, Microsoft InTune,…) pour centraliser tout ce qui touche à la gestion de la flotte de mobiles. 

Curieux.se de voir ce que ça peut donner concrètement ? Découvrez comment Septeo a optimisé sa gestion de flotte mobile avec MobileHub. 

Betoobe vous accompagne pour simplifier et optimiser votre gestion de flotte de mobiles

Nous œuvrons au quotidien pour simplifier la gestion des flottes de terminaux mobiles de nos clients et assurer un haut niveau de qualité de services.  

Notre unique objectif : procurer une expérience utilisateurs irréprochable aux entreprises (gestionnaires de flottes, DSI, RSSI, services généraux, et utilisateurs finaux des terminaux mobiles). 

L’équipe Betoobe s’engage tous les jours pour avoir un impact réel pour ses clients. Pour cela, en complément de notre plateforme MobileHub, nous conseillons et vous accompagnons sur tous les aspects de la gestion de de votre flotte de mobiles. 

N’hésitez pas à réserver votre démo de MobileHub ou découvrir notre plateforme sur son site web dédié ! 

Plus d'articles

On s’imagine souvent que IT, smartphones, tablette ou même ordinateurs portables rime forcément avec déchets électroniques et pertes d’argent à chaque renouvellement. Les mobiles en fin de vie ou inutilisés restent au fond des tiroirs. Des téléphones et des tablettes tout à fait réparables sont mis de côté et remplacés par des téléphones neufs payés au prix fort (ou subventionnés et payés dans le prix de l’abonnement). 

Mais en réalité, à chaque étape du cycle de vie d'un téléphone ou d’une tablette il est possible d’agir pour limiter son impact environnemental négatif. Souvent même en générant de la trésorerie.

Vous vous êtes déjà demandé comment aligner la gestion de votre flotte de terminaux mobiles avec votre démarche RSE ? ?

Eh bien, sachez qu'à chaque étape du cycle de vie d'un téléphone vous pouvez agir pour limiter votre impact environnemental négatif. 

Voici tous nos conseils pour allier gestion de flotte de mobiles et démarche RSE et pousser l’engagement environnemental de votre entreprise encore plus loin ?

Sommaire 

  1. Le matériel reconditionné : s’engager pour l’environnement et pour son portefeuille 
  2. Les réparations : allonger la durée de vie pour consommer moins 
  3. Le recyclage et la valorisation : le bouquet final 
  4. MobileHub : une plateforme en ligne pour faciliter votre démarche RSE tout au long du cycle de vie de vos terminaux  

1. Le matériel reconditionné : s’engager pour l’environnement et pour son portefeuille

Le matériel reconditionné connait un boom depuis quelques années, que ce soit pour les particuliers ou pour les entreprises. Et non pas sans raison. 

En France, un téléphone est actuellement gardé en moyenne 2 ans avant d’être remplacé, et souvent jeté. Acheter un téléphone reconditionné permet de doubler sa durée de vie  ! 

Mais les avantages du matériel reconditionné sont, à vrai dire, tant environnementaux que financiers. 

Côté environnemental, le matériel reconditionné permet de  donner une seconde vie à des terminaux mobiles et de participer activement à la réduction des déchets électroniques. Celui-ci permet aussi de réduire considérablement l’extraction de matières premières nécessaires à la fabrication de l’appareil et de participer à une exploitation plus raisonnée des minéraux. Un gros point pour limiter son impact environnemental négatif.

Côté financier, le matériel reconditionné permet aux gestionnaires de flottes et aux entreprises de réaliser des économies considérables. Un smartphone reconditionné peut coûter jusqu’à 50% de moins que le téléphone neuf. Multipliez ça par le nombre d’appareils de votre flotte...

Quels avantages liés au reconditionnement ? 

Attention cependant à la diversité des revendeurs de matériel reconditionné. Car tous les vendeurs n’ont pas la même fiabilité ni qualité. Il est donc important de passer par un partenaire expert qui vous accompagnera sur le long terme sur toutes vos problématiques d’achat de terminaux. 

2. Les réparations : allonger la durée de vie pour consommer moins 

La continuité de service est devenue un enjeu majeur pour les entreprises ces dernières années, notamment avec la montée du télétravail.  

Faire réparer ses terminaux mobiles au cours de leur utilisation est désormais nécessaire pour assurer cette continuité tout en l’inscrivant au cœur de sa démarche RSE. Car faire réparer ses téléphones et tablettes, c’est à la fois allonger leur durée de vie et ne pas jeter l’argent par les fenêtres. 

Il est donc important de s’entourer le plus tôt possible d’un partenaire fiable qui pourra vous accompagner sur vos problématiques de casses et pannes et garantir les meilleures conditions de travail à vos collaborateurs. Ça tombe bien, c’est le cas de Betoobe  !  

Quels avantages liés aux réparations avec Betoobe ?

3. Le recyclage et la valorisation : générer rapidement de la trésorerie tout en augmentant son impact environnemental positif 

Faire recycler ses terminaux mobiles, que ce soit vos smartphones ou vos tablettes, permet de limiter les déchets produits et de réinjecter des ressources et des matières premières dans le cycle de fabrication des terminaux. 

C’est grâce au recyclage des terminaux mobiles que l’on peut en produire de nouveaux, proposer du matériel reconditionné aux particuliers comme aux entreprises, et donner une seconde vie à des terminaux qui sont remis sur le marché. 

Et ça, c’est un engagement environnemental non négligeable à l’échelle d’une entreprise et d’une flotte de mobiles entière, vous ne trouvez pas ? 

En 2020 par exemple, Betoobe a permis d’éviter 17 tonnes de déchets électroniques en recyclant les terminaux mobiles de ses clients.  

Du côté financier encore une fois, le recyclage des terminaux mobiles a aussi du bon.

Saviez-vous que le recyclage permet également de valoriser financièrement vos terminaux mobiles, et d’en faire ainsi un vrai levier de génération de trésorerie ? 

Vous pouvez recycler vos mobiles inutilisés pour générer de la trésorerie ou encore recycler vos mobiles actuels pour financer des nouveaux terminaux.  

Chez Betoobe, certains de nos clients financent quasi intégralement leurs nouvelles flottes grâce à la valorisation que nous leur proposons. 

Aussi, en choisissant son partenaire de recyclage, il ne faut pas oublier prendre en compte également la qualité et la fiabilité de l’effacement des données proposé. Chez Betoobe nous procédons un effacement certifié ANSSI du terminal avant sa remise sur le marché seconde main : un effacement de grade militaire qui garantit l’effacement complet des données de votre entreprise, de vos collaborateurs, et garantit l’impossibilité d’une récupération ultérieure. 

Quels avantages liés au recyclage et à la valorisation ? 

4. MobileHub : une plateforme en ligne pour faciliter votre démarche RSE tout au long du cycle de vie de vos terminaux 

En alliant achat de matériel reconditionné, réparations et recyclage des terminaux, vous vous engagez pour l’environnement tout au long du cycle de vie de vos terminaux. Vous engagez tant votre entreprise que vos collaborateurs dans une démarche RSE cohérente et aujourd’hui centrale pour les entreprises de toute taille. 

Pour faciliter cette démarche et la rendre la plus simple possible pour les gestionnaires de flottes et les DSI, nous avons créé MobileHub : une plateforme en ligne qui simplifie la gestion de flottes de mobiles au quotidien et tout au long du cycle de vie de vos terminaux.

Voici un aperçu de quelques-unes de ses fonctionnalités :

Avec la recrudescence du télétravail et la mobilité grandissante des salariés, il est indispensable de bénéficier de tout l’équipement nécessaire pour travailler correctement de n’importe où. Et le téléphone portable est devenu l’outil dont on ne peut plus se passer ! Appels, envoi de mails, utilisation d’applications spécifiques, les fonctionnalités sont nombreuses. Être joignable et accéder aux informations et outils internes de l’entreprise même en déplacement, sont aujourd’hui une norme dont il serait inconcevable de ne pas avoir.

Le choix de sa téléphonie mobile est donc devenu un véritable enjeu pour les entreprises dans le cadre de l’accroissement de leurs activités. Effectivement, la productivité des collaborateurs et leur performance sont engagés.

Dans cet article, nous allons vous proposer quelques conseils pour vous aider à bien choisir votre flotte de terminaux mobiles.

Alors, comment s’y prendre ?

De nombreux téléphones sont disponibles sur le marché. Et, il n’existe pas un modèle de téléphone professionnel qui conviendrait à tous. Tout dépend de vos besoins spécifiques.

Alors, pour d’être sûr de faire le bon choix, il faut commencer par bien connaitre ses besoins et ceux de ses collaborateurs.

Pour cela, posez-vous les bonnes questions ! Est-ce que vos collaborateurs se déplacent souvent ? Travaillent-ils en extérieur ? En interne, êtes-vous plutôt sur un environnement iOS ou souhaitez vous privilégier Android ? Avez-vous de nombreuses applications spécifiques à télécharger ? Le téléphone sera-t-il utilisé uniquement pour des besoins professionnels ? ou également pour des besoins personnels ? …

Toutes ces questions sont nécessaires pour cadrer votre projet d’achat de flotte de téléphones professionnels. D’autres part, renseignez-vous directement auprès de vos collaborateurs afin d’être sûr de bien comprendre les fonctionnalités indispensables à leur métier.

L'erreur à éviter que tout le monde fait !

Ne faites surtout pas l’erreur de choisir le même modèle pour tous vos employés quel que soit leur fonction en pensant que cela vous facilitera la gestion de votre flotte !

Autant vous dire qu’en agissant ainsi vous êtes sûr de ne pas bénéficier du véritable gain en productivité et en performance de vos salariés. Investir dans un outil adapté est la clé d’une bonne rentabilité.

D’autre part, il existe des logiciels de gestion de flotte de mobile qui vous facilite la vie. Gérer des milliers de téléphones devient un jeu d’enfant, et vous permet de bien connaitre les usages de vos collaborateurs et optimiser les coûts de votre flotte en conséquence. Si vous souhaitez en savoir plus, découvrez MobileHub, notre plateforme gratuite dédiée à la gestion des flottes de mobiles.

Cependant, quelques critères sont à privilégier pour bien choisir les téléphones de ses collaborateurs.

Une bonne résolution d’écran

Vos employés seront amenés dans le cadre de leurs missions de recevoir et rédiger des emails, et documents directement via leur téléphone. C’est pourquoi il est nécessaire de privilégier une taille d’écran et une résolution qui rendent ces tâches plus aisées.

Une batterie qui ne vous lâche pas

C’est le point crucial sur lequel il faut s’attarder. Effectivement, vous devez opter pour un modèle de téléphone qui possède une bonne autonomie, à minima 8 h en continu. Sans cela, le travail de vos collaborateurs risque d’être fortement perturbé dans leur quotidien et dans leurs déplacements.

De l’espace de stockage suffisant

Surtout si les applications à télécharger sont nombreuses, il vous faudra une bonne capacité de mémoire (à partir de 32 Go). Et assurez-vous d’avoir un port Micro SD.

Une double carte SIM

Avoir deux lignes distinctes sur le même téléphone peut être un véritable plus si vous souhaitez compartimenter la vie privée et la vie professionnelle de vos collaborateurs. Dans ce cas, le double SIM sur le téléphone professionnel est une solution.

L’appareil photo

Selon la fonction du collaborateur, l’appareil photo peut être un véritable outil de travail ; dans la communication par exemple. Cependant, cette fonctionnalité peut être aussi utile pour de nombreux autres postes. Prendre en photo des documents, sauvegarder des informations en prenant un cliché, scannez un QR-code sont des actions courantes. Ne négligez donc pas la qualité de l’appareil photo de votre téléphone professionnel. En revanche, il n’est pas forcément nécessaire d’opter pour le modèle dernier cri avec trois capteurs intégrés, si votre collaborateur n’en a aucune utilité.

L’indice de réparabilité

L’indice de réparabilité est une note attribuée aux téléphones en ce qui concerne la démontabilité du produit, la disponibilité des conseils d’utilisation et d’entretien, et la disponibilité et le prix des pièces détachées. Dans le cadre de la loi anti-gaspillage, cette note vous aide à privilégier des téléphones facilement réparables.

Besoin d’aide ?

La société Betoobe peut vous aider dans l’achat ou le renouvellement de votre flotte de téléphones mobiles. Nous accompagnons de nombreuses entreprises et pouvons vous faire bénéficier des meilleurs tarifs auprès de nos fournisseurs. N’hésitez donc pas à nous contacter, notre équipe d’expert vous conseillera avec plaisir.

Plus d'articles

Il n'est pas toujours évident de s'y retrouver parmi toutes les solutions de sécurité mobile. Nous vous aidons à y voir plus clair !

Les cyberattaques sont de plus en plus fréquentes. Le télétravail et la mobilité permanente des collaborateurs sont devenus incontournables et exposent les entreprises à de nouveaux défis en termes de sécurité mobile.

80 % des entreprises ont déjà subi des cyber-attaques contre leurs systèmes.

Et pourtant, moins de 25 % des téléphones mobiles d’entreprise sont sécurisés. Les terminaux mobiles font partie des principales causes de fuites de données informatiques d’entreprise

La sécurité n'est plus une option !

Vous cherchez une solution pour protéger les données de votre entreprise, mais vous ne comprenez pas bien les différences entre les solutions existantes sur le marché ?

Vous avez vaguement entendu parler des logiciels MDM, EMM, UEM, ou encore MTD et vous ne faites pas très bien la distinction entre toutes ces solutions ?

Cet article est fait pour vous ! Nous allons essayer de clarifier ensemble l'utilité et les avantages de chacune de ces solutions.

‍Commençons par les MDM, Mobile Device Management. On en entend de plus en plus parler ces dernières années et on a tendance à utiliser ce terme comme un fourre-tout. 

Par défaut de langage, on retrouve souvent sous ce sigle un regroupement de solutions de gestion de flotte de terminaux mobiles sans aucune distinction. Mais concrètement qu'est-ce qu'un MDM ? 

Qu’est-ce qu’un MDM ?

Un MDM, Mobile Device Management permet la gestion technique de l’ensemble des appareils mobiles (smartphones, tablettes) à partir d’une même et seule plateforme.

Lorsque vous possédez une flotte de nombreux terminaux mobiles, cet outil centralise la gestion de celle-ci et vous apporte un véritable gain de temps. Grâce à l’utilisation d’un MDM, vous bénéficiez ainsi d'une flotte de mobile harmonisée.

Plus concrètement, un MDM permet d’optimiser le fonctionnement et la sécurité des appareils mobiles au sein de l’entreprise tout en protégeant le réseau de l’entreprise.

Il permet de gérer les appareils à distance et de proscrire certaines actions par les utilisateurs. L'effacement des données à distance en cas de vol ou de perte de l'appareil est ainsi possible avec ce type de logiciel. 

C'est l'outil nécessaire afin d'appliquer une politique de sécurité harmonisée sur l'ensemble des téléphones et d'effectuer une surveillance en temps réel de vos terminaux. 

Le MDM s'avère être un véritable atout dans la mise en conformité du RGPD afin de protéger vos appareils mobiles professionnels ainsi que vos données d'entreprise

Les fonctionnalités d'un MDM ont pour domaines d'expertise l'approvisionnement et le regroupement des appareils, la sécurité des appareils et leurs localisations, ainsi que la surveillance de l'état de l'appareil.

Les principales fonctionnalités d'un MDM sont :

Les EMM

En réalité, le MDM est une catégorie de logiciels dont les fonctionnalités peuvent être regroupées au sein d'un EMM (Enterprise Mobility Management) avec d'autres catégories de logiciels. 

L'EMM est la combinaison d'un MDM, d'un MAM et d'un MIM :

Il s’agit en fait d’une solution plus complète de gestion des terminaux mobiles d’entreprise, intégrant le MDM.

Ce schéma permet d'y voir un peu plus clair :

Et l'UEM, alors ?

L’UEM correspond à la gestion unifiée des points de terminaison, Unified Endpoint Management, en anglais.

Plus simplement, l'UEM permet aux entreprises d'ouvrir la plateforme de gestion à un plus large éventail de périphériques : tels que les ordinateurs portables, les mobiles, les tablettes, les PC, les appareils IoT, les imprimantes et les appareils portables à l'aide d’une seule solution EMM étendue.

Pour résumer :

Source : Hexnode

Que ce soit l'UEM, l'EMM ou encore le MDM, ces logiciels facilitent la gestion et l’application de la stratégie de sécurité à distance et en masse de votre flotte mobile.

En revanche, ils ne protègent pas directement des cyber-menaces.

‍Qu'est-ce qu'un MTD ?

Les Mobile Threat Defense sont des solutions de protection poussée contre les cyber-menaces sur les appareils mobiles. Le logiciel agit sur les appareils, sur les applications ainsi que sur les réseaux.

Les solutions de Mobile Threat Defense permettent de sécuriser les connexions réseau et la légitimité du contenu en temps réel. 

Vous pouvez, grâce à ce logiciel, identifier les anomalies pour garantir que toute activité malveillante soit bloquée de manière proactive sans nécessiter l’action de l’utilisateur.

Le MTD est un complément indispensable au MDM afin de pouvoir contrôler les usages professionnels des terminaux tout en laissant vos collaborateurs utiliser leurs mobiles pour des besoins personnels en toute sérénité.

Un MTD est un allié indispensable dans le cas du BYOD. Certaines entreprises permettent aux employés d’utiliser les terminaux mobiles personnels pour le travail. Cela implique d'être exposer à de plus nombreux dangers.

Ainsi, les logiciels de type MTD apporte une solution efficace dans le cadre de cette pratique pour plus de sérénité. 

Les solutions de sécurité MTD agissent au niveau du terminal en :

Il permet de réagir rapidement face à la menace et de déjouer les attaques avant quelles prennent de l’ampleur et engendrent des dégâts importants.

Pour conclure

Vous l’aurez compris, nous pouvons distinguer :

Mais les deux solutions sont complémentaires pour avoir une sécurité mobile optimale.

Besoin d'aide ?

Betoobe vous accompagne et vous conseille sur les bonnes pratiques de sécurité pour votre flotte mobile. Nos équipes expertes sont là pour vous aider dans la mise en œuvre et de la maintenance de votre solution de sécurité mobile.

Il existe de nombreuses solutions leader sur le marché actuellement : Workspace ONE UEM, Mobile Iron, Maas 360, Intune, SOTI, Hexnode, Lookout, Pradeo Security...

N'hésitez pas à faire appel à nous pour choisir ensemble celle qui correspond le plus à vos besoins. 

Donnez à vos collaborateurs les moyens de travailler de n’importe où en toute sécurité !

Plus d'articles

Vous faites partie de ces entreprises qui stockent de vieux téléphones inutilisés ? Pensez à les recycler ! On vous dit pourquoi !

On estime aujourd’hui entre 54 à 113 millions de téléphones inutilisés qui dormiraient au fond d’une armoire.

Seuls 5% des appareils numériques sont recyclés dans le monde.

Vous faites partie de ces entreprises qui stockent de vieux téléphones inutilisés ? Pensez à les recycler !

On vous dit pourquoi :

Faites un geste pour la planète !

Adopter une démarche Green IT, c’est agir pour protéger l’environnement.

Les smartphones sont généralement changés en moyenne tous les 2 ans au sein d’une entreprise. Et cela alors que dans 65 % des cas le téléphone fonctionne encore !

 En recyclant, les smartphones qui sont en bon état pourront être remis à neuf et reconditionnés pour le marché de l’occasion.

Les téléphones sont fabriqués avec de nombreux métaux tels que le cuivre, le cobalt, le nickel, ainsi que des métaux précieux (l’argent et l’or), et des substances toxiques comme le plomb, ou le mercure. En recyclant vos anciens mobiles, vous permettez d’une part la destruction de ces matières toxiques, mais aussi la réutilisation des matériaux et d’éviter l’extraction de 170 kg de matières premières brutes.

De plus, il ne faut pas oublier qu’aujourd’hui communiquer sur votre démarche RSE est devenu une nouvelle source de compétitivité. Véritable levier pour votre image de marque, c’est une façon de mettre en valeur votre activité principale et vos engagements.

‍Libérez de l’espace de stockage

Stocker vos vieux appareils numériques non utilisés prend tout simplement de la place inutilement. Vous amassez au fil des années une quantité importante de terminaux dans vos armoires. Et il n’est pas bon pour des raisons de sécurité de garder vos batteries de lithium.

Ne jetez pas non plus vos anciens téléphones, ils valent de l’or ! Ou du moins de l’argent.

Générez un budget !

La reprise et le recyclage de votre ancienne flotte de terminaux mobiles vous permettent de réaliser des économies.

En effet, revendre vos anciens smartphones vous permet de valoriser votre stock qui ne sert plus et ainsi d’amortir les coûts d’un renouvellement de parc pour l’achat de terminaux neufs, par exemple.

Vous pourrez ainsi faire rentrer quelques euros voire plusieurs milliers d’euros dans votre trésorerie selon le matériel. Une chose est sûre : votre mobile ne gagnera pas plus de valeur en restant au fond de votre tiroir !

Finissez-en avec le modèle où vous devez payer pour la location d'une benne pour donner vos appareils à une entreprise de collecte de déchets électroniques. D’autres solutions écologiques et économiques sont désormais possibles.

Mobilehub : la solution qui vous aide à recycler facilement et gérer votre inventaire

Généralement, afin d’obtenir une cotation personnalisée de votre parc à recycler, on vous demande un listing complet de vos appareils. Et c’est là que les choses deviennent difficiles. Vos téléphones sont éparpillés, et les rentrer dans un fichier Excel prend du temps. Vous reportez toujours au lendemain l’envoi de ce fichier pour obtenir une estimation ?  

Oubliez tout ça ! Adoptez MobileHub : l’outil qui vous fait gagner du temps dans la gestion de votre flotte mobile.

MobileHub vous permet d’avoir un inventaire complet de votre parc par ligne, par utilisateur, par terminal, et par carte SIM. Avec votre Extranet opérateur, vous avez une vision à un instant T de votre parc. MobileHub propose un historique et un suivi en temps réel des mouvements de parc.

Vous pouvez ainsi gérer votre matériel et anticiper la fin de vie de vos téléphones avec une visibilité complète du cycle de vie de vos actifs. Avoir un listing des terminaux à recycler se fait désormais en un clic !

L'équipe de Betoobe vous accompagne sur la reprise de vos équipements mobiles. Nous générons rapidement une estimation de vos téléphones à recycler. Nous nous occupons également de l’effacement de vos données confidentielles.

‍Vous n'avez plus de raison de pas recycler vos terminaux !

Plus d'articles

Les cyberattaques se multiplient et deviennent un véritable fléau pour les entreprises. Comment lutter contre ces menaces ?

93 % des DSI placent la gestion des menaces de sécurité dans leurs priorités.

Et près de 9 RSSI sur 10 conviennent que les appareils mobiles sont devenues le point central de leurs stratégies de cyber sécurité.

Les conséquences d’un piratage peuvent avoir un effet terrible pour le système d’information de l’entreprise. Les données peuvent devenir inaccessibles ou bien être utilisées à des fins malveillantes par les hackers.

Le risque de piratage des données informatiques n’a jamais été aussi grand. Les entreprises sont de plus en plus exposées à ce type d’attaques.

L’ANSI a recensé 192 attaques dont les victimes ont fait appel à eux en 2020, c’est 4 fois plus qu’en 2019.

En réalité, selon le Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique (CESIN), c’est 80 % des entreprises qui ont déjà subi des cyber-attaques contre leurs systèmes.

Et pourtant, une étude montre que moins de 25 % des téléphones mobiles d’entreprise sont sécurisés. Les terminaux mobiles font partie des principales causes de fuites de données informatiques d’entreprise.

Sécurisez simplement et efficacement votre parc de terminaux mobiles

La sécurité des terminaux mobiles n’est, aujourd’hui, plus une option, mais un impératif.

En ces temps, il est nécessaire de se tourner vers une solution de type MDM (Mobile Device Management), EMM (Enterprise Mobility Management), UEM (Unified Endpoint Management). Mieux encore, en complément d'une solution de MDM/EMM/UEM, la mise en oeuvre d'une solution de MTD (Mobile Threat Defense) assure une sécurité accrue et permet de surveiller l'usage des données du smartphone fait par les applications. Une solution de MTD permet également dans certains cas de protéger contre les attaques par "hameçonnage".

Ces solutions de gestion de flottes mobiles d’entreprise permettent de bloquer rapidement à distance les accès à un terminal volé ou perdu. Mais elles permettent également de chiffrer ou effacer des données confidentielles.

L’utilisation de ces solutions est primordiale afin de piloter facilement sa stratégie de sécurité sur l’ensemble des terminaux de votre flotte de mobiles.

Betoobe travaille avec plusieurs partenaires afin de vous accompagner dans la mise en place d’une solution adaptée à la sécurisation de votre parc de terminaux.

Nous vous présentons, dans cet article, quelques-unes de ces solutions qui répondent efficacement aux défis de la cyber criminalité de 2021 et offrent un environnement sécurisé aux entreprises.

3 choix de solution pour combattre les menaces mobiles

Hexnode

Hexnode est une solution américaine de gestion unifiée (UEM). Cette plateforme fournit un espace de travail intelligent.
Avec son interface très intuitive et un support réactif et pertinent, Hexnode se démarque des autres MDM.

Cette solution généraliste permet une mise en place simple et rapide répondant à la majorité des besoins en protection de flotte mobile. Elle permet de gérer les appareils, les applications, les contenus, les identités et les menaces à l'échelle de l'entreprise.

Elle s’intègre notamment avec G Suite, LDAP, Microsoft Azure, Zendesk et Office 365.

Clyd

Clyd est une solution MDM / EMM de TELELOGOS. Cette plateforme, 100 % française, permet de gérer facilement la mobilité en entreprise dans un environnement 100% Android.

Elle offre une interface intuitive afin d’administrer, gérer et sécuriser des smartphones ou tablettes Android et Windows. Ses fonctionnalités répondent aux besoins essentiels de gestion des applications, de sécurisation du terminal, de prise de contrôle main à distance.

Cette solution complète est certifiée par Google dans son programme Android Enterprise.

Le logiciel est disponible en mode SaaS ou On Premise et permet de gérer des parcs de quelques dizaines de terminaux à plusieurs dizaines de milliers avec un support technique client de proximité

Intune

Intune est une solution éditée par Microsoft. Elle vous permet de garantir la protection de vos données tout en assurant la productivité du personnel, de gérer les appareils et les applications mobiles, et de garantir la conformité aux exigences de sécurité de l’entreprise.

Elle est incluse dans la suite Enterprise Mobility + Security (EMS) et s’intègre avec Microsoft Office 365, Microsoft Azure et Team Viewer. Un avantage certain de Intune est son intégration étroite à Azure Active Directory, qui permet le contrôle de l'identité et de l'accès, ainsi qu'à Azure Rights Management pour la protection des données sensibles.

Vous souhaitez vous faire accompagner dans votre stratégie de sécurité liée à votre flotte mobile ?

Plus d'articles

Le 14 janvier dernier, le géant coréen présentait son dernier smartphone : le Samsung Galaxy S21. Il sera disponible à la vente en boutique ainsi qu’en ligne à partir de ce vendredi 29 janvier 2021. La précommande est disponible jusqu’au 28 janvier minuit où vous pouvez bénéficier d’offres spéciales.

Cette nouvelle gamme se décline en 3 modèles : le S21 d’une taille de 6,2 pouces, le S21+ en 6,7 pouces et le S21 Ultra en 6,8 pouces. Ce dernier est accompagné d’un stylet S-Pen (vendu séparément). C’est d’ailleurs une nouveauté chez Samsung. Il n’existe pas de Galaxy S21 Mini, contrairement à Apple.

Samsung Galaxy S21, Samsung Galaxy S21+, Samsung Galaxy S21 Ultra
Samsung Galaxy S21, Samsung Galaxy S21+, Samsung Galaxy S21 Ultra

Quel design pour

le Samsung Galaxy S21 ?

Cette nouvelle gamme de Galaxy ne se distingue pas énormément des précédentes. La grande nouveauté est surtout au niveau du bloc de l’appareil photo situé sur son bord supérieur gauche.  

Module appareil photo S21

La face supérieure du téléphone conserve son emplacement pour le capteur photo dessinant une encoche. Ce n’est pas pour cette fois-ci que l’on aura un écran tactile qui s’étend sur toute la surface du téléphone. Par ailleurs, les terminaux intégrant l’appareil photo sous l’écran souffrant d’une qualité photo assez faible. 

Le smartphone est composé d’un châssis en aluminium et d’un dos en verre Corning Gorilla Glass 7 Victus. Sauf pour le S21 standard, qui lui est en plastique. On peut trouver un rapprochement esthétique avec le Galaxy Note 20. Le Gorilla Glass, utilisé également par Apple, doit assurer une très bonne résistance aux chocs et aux rayures, de quoi conserver un terminal en très bon état durablement.  

Le S21 est disponible en gris, violet, blanc et rose. Vous pourrez trouver le S21+ en noir, violet et argent mais également en couleur rouge et or uniquement sur la boutique officielle. Le S21 Ultra se décline principalement en noir ou argent. Cependant, les couleurs Blue Navy, Brown ou encore Titanium sont exclusivement disponibles sur la boutique officielle. 

Coloris GalaxyS21

Capacités techniques

du Samsung Galaxy S21 : 

Les 3 modèles sont proposés en 128 Go et 256 Go de stockage. Il faut compter 50 euros de différence pour chaque modèle entre les deux options. Le Galaxy S21 Ultra est aussi disponible en 512 Go pour 1439 €.  

Tous disposent d’un écran de technologie Dynamic AMOLED avec une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. En revanche, le S21 et S21+ ont une définition Full HD+ alors que le S21Ultra a un écran Quad HD+. 

Côté processeur, le Samsung Galaxy S21 est doté d’une puce Exynos 2100, 5 nm Octa-core. L’OS, pour les trois déclinaisons, est Android 11.  

En termes d’autonomie, le S21 classique a une batterie de 4000 mAh, tandis que le S21+ est équipé d’une batterie de 4800 mAhLe S21 Ultra, embarque, lui, une batterie de 5000 mAh. L’usage démontrera la réelle capacité du téléphone à tenir la charge tout au long de la journée. 

Le grand changement pour cette année avec la nouvelle version de Samsung se fait surtout pour le Samsung Galaxy S21 Ultra avec son module d’appareil photo constitué d’un capteur de 108 mégapixels

Tableau des caractéristiques techniques :  

Le Samsung Galaxy S21 est certifié IP68 pour son étanchéité et est bien évidemment compatible 5G. 

Combien coûte le dernier Samsung ? 

Concernant les prix, cette nouvelle gamme sera disponible à partir de 859 euros pour le S21, dès 1059 euros pour le S21+ et à partir de 1259 euros pour le S21 Ultra.  

Samsung avait annoncé une baisse de ces prix. La différence est de 100 euros de moins par rapport aux Galaxy S20 à son lancement. 

Comme le géant américain lors de la sortie de l’Iphone12, Samsung ne livre plus ses téléphones avec le chargeur pour des raisons environnementales. En revanche, les écouteurs accompagneront bien le téléphone comme l’exige la législation française.  

Anticipez votre passage à la 5G ! 

Vous souhaitez faire bénéficier de la 5G à vos collaborateurs et vous souhaitez renouveler votre parc de téléphones mobiles sans dépenser tout le budget de l'année ?  

Nous avons des solutions de reprise de vos anciens terminaux, et nous vous accompagnons dans le choix des smartphones pour vos utilisateurs au meilleur prix.  

De plus, avec notre logiciel MobileCare, nous facilitons le déploiement en masse et à distance en quelques clics seulement. Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez nos offres de solutions et de services.  

Aujourd’hui, il est primordial de proposer une solution de télétravail efficace pour vos collaborateurs ! Pendant le confinement, 8 millions de professionnels étaient en télétravail.

Il a fallu hâtivement mettre en place une solution avec de nouveaux outils pour les télétravailleurs. Cependant, on estime aujourd’hui que 40 % des employés des PME et ETI sont insatisfaits de leur environnement de travail.

Il est difficile pour les entreprises de moins de 1000 employés de répondre pleinement aux attentes de leurs salariés.

43 % des employés seulement disposent des outils technologiques adaptés.

Les outils technologiques auxquels ils ont accès ne sont pas adaptés pour optimiser leur productivité. Ils rencontrent régulièrement des problèmes avec ces outils mis à disposition.

Les principaux dysfonctionnements rencontrés sont :

Par ailleurs, 70% des DSI ont vu une hausse importante de leur nombre de tickets et jusqu’à 50 % d’augmentation des appels des utilisateurs au support.

Source : Etude menée en 2020, par Pulse pour Nexthik

Les décideurs IT des PME et ETI affirment que le budget dont ils disposent ne suffit pas à répondre aux besoins qu’ils identifient. Pourtant, investir dans les appareils mobiles est une priorité.

Que ce soit au bureau ou en télétravail, il est indispensable de prendre en compte les besoins des employés et d’améliorer leur expérience de travail pour optimiser leur productivité.

Le smartphone, outil complémentaire au PC

Le smartphone est un outil incontournable pour le télétravailleur, notamment grâce à de nombreuses applications disponibles.

Que son utilisation soit en mode nomade ou en télétravail à la maison, il est aujourd’hui plus qu’un simple outil.

L’utilisation du téléphone se fait en parallèle de l’ordinateur. La lecture et l’envoi d’emails se font bien souvent à partir du téléphone.

Par exemple, l’usage de la messagerie instantanée en parallèle d’une réunion en visioconférence est bien utile. Cela permet de traiter plusieurs sujets à la fois sans avoir plusieurs fenêtres ouvertes à l’écran du PC et de se perdre dans les conversations.

Comment mettre en place une solution de télétravail pour des collaborateurs satisfaits et plus efficaces ?

Un matériel performant et adapté au télétravail

Le choix du smartphone est important. Tout d’abord, il est nécessaire de favoriser un modèle avec une bonne autonomie de la batterie et une capacité de stockage conséquente.

Il sera plus agréable de se tourner vers une taille d’écran suffisamment grande pour une navigation Internet prolongée. Toutefois, il existe des solutions pour projeter l’écran de son smartphone sur un moniteur de plus grande taille.

Proposer un téléphone avec une double carte SIM, peut être également un avantage pour vos collaborateurs. S’ils le souhaitent, ils peuvent disposer également d’une ligne personnelle sans s’encombrer d’un deuxième terminal.

D’autres part, le choix du modèle est aussi important pour des questions de sécurité. Il est crucial d’opter pour un téléphone avec des fonctions de sécurité avancées.

Le choix du téléphone doit surtout se faire en fonction des besoins du collaborateur.

Retrouvez plus de détails sur les meilleurs modèles de téléphones à l’heure de la 5G dans cet article.

Un forfait adapté

Bien entendu, il est fondamental de choisir un forfait qui inclut toutes les prestations nécessaires : appels, sms, internet. Si le nombre des appels passés par vos collaborateurs ont doublés avec le télétravail, passez à une formule illimitée. N’oubliez pas de vous orienter vers des options internationales si vos appels vers l’étranger sont nombreux.

Vérifiez que le volume de data mensuel soit suffisant. Il est également nécessaire de choisir l’opérateur avec une couverture réseau optimale pour vos collaborateurs selon leur zone géographique. Il existe des MVNO qui proposent des offres multi-opérateurs.

Nous avons comparé pour vous les offres 5G des principaux opérateurs : ici.

Une connexion optimale

Une mauvaise connexion internet est souvent la première cause de problèmes rencontrés qui affecte la production du collaborateur. Surtout quand la connexion est partagée avec l’ensemble des habitants de la maison, cela peut vite être compliqué.

Il existe des solutions qui peuvent combler ce manque de connexion :

Les opérateurs vous proposent un abonnement mensuel ou bien des offres sans engagement.

Cependant, opter pour une connexion dédiée est la meilleure des solutions.

Quelques astuces pour améliorer sa connexion :

Un article de l’ARCEP vous explique comment optimiser la qualité du signal Wi-Fi.

Sécurité :

Il est indispensable de proposer un environnement sécurisé à vos collaborateurs. Nous l’avons vu, le choix du modèle est important pour le responsable informatique chargé de la gestion du parc de mobiles. En effet, certains OS permettent de contrôler les smartphones à distance et de mettre en place une politique de sécurité de l’ensemble des actifs de l’entreprise grâce à l’utilisation d’un MDM (Mobile Device Management).

Il est notamment nécessaire d’alerter vos collaborateurs sur les bonnes pratiques à respecter en télétravail.

Voici quelques reflexes à avoir :

Pour plus d’informations sur les problématiques liées au télétravail, Betoobe vous accompagne pour trouver la meilleure solution adaptée à vos besoins : Contactez-nous.

+33 9 72 19 09 70 |
hello@betoobe.fr
Copyright betoobe - 
2021
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram