Comprendre le cycle de vie des terminaux en 5 minutes (et comment le mettre au service de votre démarche RSE)

Publié le 13/10/2021

Le cycle de vie d’un terminal mobile, que ce soit un smartphone ou une tablette, s’étend de l’extraction des matières premières nécessaires à sa fabrication jusqu’à sa fin de vie.

Plusieurs étapes composent ce cycle, et la connaissance de chaque étape du cycle de vie des terminaux mobiles est essentielle pour tout gestionnaire de flotte.

Bien connaître chaque étape du cycle de vie des terminaux mobiles permet d’acquérir une vision globale des bases de la gestion de flotte de mobiles et d’aller plus loin dans ses actions. C’est également un point essentiel pour pouvoir mettre sa flotte de mobiles au cœur de la démarche RSE de son entreprise.

Alors, en quoi consiste concrètement le cycle de vie des terminaux mobiles ? Et comment optimiser chacune de ces étapes afin d’en limiter l’impact négatif ?

Voici ce que notre analyse et notre expérience nous ont appris 👀👇

1. Quelles sont les étapes du cycle de vie des terminaux mobiles ?

Sans surprise, tout commence à la source – littéralement.

Comme pour tout objet transformé, l’extraction des matières premières (1) est la première étape de la production des appareils électroniques. Pensez entre autres aux différents métaux que contiennent les terminaux mobiles : des métaux parfois rares, présents notamment dans les batteries et les micro-processeurs de nos appareils.

Schéma du cycle de vie des terminaux mobiles, depuis l'extraction des matières premières jusqu'à la fin de vie.

Une fois toutes les matières premières et tous les matériaux, on passe à l’étape de l’assemblage et de la fabrication des terminaux (2). C’est ici que les matériaux prennent vie pour devenir les terminaux qui nous accompagnent dans les nôtres.

Maintenant que les terminaux sont prêts, on passe à l’étape de transport et de distribution (3). Cette étape peut être composée de plusieurs phases : la distribution vers les revendeurs, vers les particuliers, vers les entreprises, vers les collaborateurs, etc.

Et une fois les terminaux distribués aux utilisateurs finaux, on entre dans l’étape d’utilisation des terminaux mobiles (4). L’appareil mobile passe entre les mains de l’entreprise et/ou du collaborateur. Il est utilisé tous les jours et de façon plus ou moins intense, jusqu’à ce qu’il soit jeté ou recyclé, voire rangé dans une armoire ou perdu.

On entre alors dans la dernière étape du cycle de vie des terminaux, celle de leur fin de vie (5). Et comme on vient de vous le dire, la fin de la vie des terminaux mobiles peut se passer de plusieurs façons.

Les terminaux mobiles peuvent être :

  • Simplement jetés, mais c’est vraiment dommage
  • Perdus sans qu’on ne puisse les retrouver, c’est dommage aussi
  • Rangés dans un fond de tiroir ou dans une armoire et oubliés parfois pendant des années
  • Ou encore recyclés et valorisés, auquel cas leurs matériaux sont réinjectés dans le circuit de fabrication, et ça, c’est beaucoup mieux !

Une fois toutes ces étapes en tête, on peut se pencher réellement sur la question de comment limiter son impact négatif, environnemental notamment, tout au long du cycle de vie des terminaux. Et c’est en répondant à cette question qu’on peut commencer à vraiment mettre sa flotte de mobiles au cœur de la démarche RSE de son entreprise.

Bonne nouvelle : on y répond tout de suite pour vous ! 👇

2. Comment limiter l’impact négatif chaque étape du cycle de vie des terminaux et faire de sa flotte de mobiles un levier de RSE ?

Tout au long de son cycle de vie, de l’extraction des matières première jusqu'à sa fin de vie, un mobile a des impacts environnementaux, sociaux et sanitaires.

Les principaux impacts environnementaux des smartphones, tout au long de leur cycle de vie, sont :

  • L’épuisement des ressources naturelles
  • Les atteintes à la biodiversité dues aux rejets toxiques dans l’environnement
  • Les émissions de gaz à effet de serre

La fabrication d’un smartphone ou d’une tablette (de l’extraction des minerais à l’assemblage final) est responsable d’environ trois quarts de ces impacts. Ceci est en grande partie imputables à l’écran et aux composants électroniques complexes (microprocesseurs, etc.).

La distribution et l’utilisation du terminal ont moins d’impacts. Ici, les impacts sont essentiellement liés à l’énergie consommée pour le transport et à la production d’électricité.

Et l’étape de la fin de vie a des impacts variables selon que l’appareil est recyclé ou non.

« Nous avons mis tout en œuvre pour augmenter la durée de vie des smartphones à travers une démarche de réduction de la consommation de ressources et d’énergie liée aux terminaux. Nous prenons l’engagement d’œuvrer pour la réduction de l’impact environnemental des activités numériques des entreprises. »

Julien Fournier, co-fondateur COO de Betoobe

Étape 1 : l'extraction des matières premières

Dès cette étape, les possibilités d’engagement sont multiples.

Tout d'abord, on peut privilégier l’approvisionnement responsable en matériaux, l’action en faveur du bien-être et de la juste rémunération des travailleurs, les minéraux provenant de zones sans conflit, etc.

Il s’agit ensuite de privilégier les matières recyclées et recyclables (par exemple le plastique pour les coques).

Enfin, faire recycler ses terminaux permet de nourrir perpétuellement le cycle.

Étape 2 : la fabrication

Une partie des engagements de cette étape se rapproche des engagements de l’étape précédente : privilégier les fabricants qui utilisent des matériaux recyclés et équitables et des minéraux sans conflit, qui rémunèrent dignement les ouvriers de leurs usines, etc.

Mais on peut également pousser les choses encore plus loin et faire appel, par exemple, à des fabricants qui utilisent des énergies vertes pour alimenter leurs usines, qui réduisent eux-mêmes leur production de déchets, et ainsi de suite.

En résumé, faire appel à des fabricants qui ont des engagements forts est une façon de vous-mêmes vous engager.

Étape 3 : Le transport et la distribution

La réduction de l’impact environnemental négatif du transport et de la distribution est un point aujourd’hui essentiel pour les entreprises.

Même si cette étape n’est pas celle qui a le plus d’impact négatif, on peut quand même s’engager de plusieurs façons :

  • Choisir des transporteurs et distributeurs engagés, de la consommation d'énergie à l'emballage
  • Limiter les envois et privilégier les envois groupés qui réduisent le nombre de colis
  • Favoriser la réutilisation des cartons pour l’envoi des appareils à vos collaborateurs ou pour les retours en SAV

Étape 4 : l'utilisation

Quand on pense « allonger la durée de vie d’un appareil », on pense souvent aux réparations et au recyclage. Il existe cependant bien d’autres opportunités et réflexes à avoir pour allonger le cycle de vie de vos mobiles et limiter son impact négatif.

La sécurité physique

Pour commencer, bien protéger ses appareils pour qu’ils résistent aux chutes, à l’eau et à une utilisation quotidienne intense permet de les garder « en forme » plus longtemps.

Pensez à équiper les mobiles de votre flotte de verres trempés et de coques de protection. Selon les métiers, pensez même à équiper à vos collaborateurs des téléphones renforcés et anti-chocs !

La sécurité informatique 

Ensuite, il existe également des actions de base et des réflexes à avoir pour sécuriser de façon efficace sa flotte de mobiles d’un point de vue informatique : utiliser des logiciels de Mobile Device Management (MDM) et de Mobile Threat Defense (MTD), réaliser des mises à jour régulières et sensibiliser ses collaborateurs à la sécurité informatique (phising, protection des données,…),…

Bon à savoir : le MTD est un complément indispensable au MDM afin de pouvoir piloter les usages professionnels des terminaux, tout en laissant vos collaborateurs utiliser leurs mobiles pour des besoins personnels en toute sérénité. Si vous n’utilisez aujourd’hui qu’un MDM, penchez-vous rapidement sur la question du MTD.

Le SAV et les réparations

La continuité de service est devenue un enjeu majeur pour les entreprises ces dernières années, notamment avec la montée du télétravail.  

Faire réparer ses terminaux mobiles au cours de leur utilisation est désormais nécessaire pour assurer cette continuité tout en l’inscrivant au cœur de sa démarche RSE. Car faire réparer ses téléphones et tablettes, c’est à la fois allonger leur durée de vie et ne pas jeter l’argent par les fenêtres.

Les renouvellements

C’est facile : tant que l’appareil fonctionne correctement, gardez-le dans votre flotte et utilisez-le ! À défaut, faites-le reprendre par un prestataire de confiance qui pourra le reconditionner et le remettre sur le marché ou faire recycler ses matériaux.

Étape 5 : la fin de vie ou le recyclage et la valorisation

Laisser ses appareils mobiles dans des fonds d’armoire ou de tiroirs, c’est dépassé.

Eh oui, car faire recycler ses terminaux mobiles, que ce soit vos smartphones ou vos tablettes, permet de limiter les déchets produits et de réinjecter des ressources et des matières premières dans le cycle de fabrication des terminaux. 

C’est grâce au recyclage des terminaux mobiles que l’on peut en produire de nouveaux, proposer du matériel reconditionné aux particuliers comme aux entreprises, et donner une seconde vie à des terminaux qui sont remis sur le marché. 

Et ça, c’est un engagement environnemental non négligeable à l’échelle d’une entreprise et d’une flotte de mobiles entière, vous ne trouvez pas ?

Du côté financier, le recyclage des terminaux mobiles a aussi du bon. Saviez-vous que le recyclage permet également de valoriser financièrement vos terminaux mobiles, et d’en faire ainsi un vrai levier de génération de trésorerie  ?

Et voilà, vous savez tout !

Alors, on est conscients que tout cela peut paraitre beaucoup et lourd à mettre en place. Mais en réalité, c’est un peu comme pour tout : si on s’équipe des bons outils et qu’on s’entoure des bons partenaires, tout devient plus facile et plus fluide. Bonne nouvelle : on a créé cet outil pour vous 😁

Un bon outil de gestion de flotte vous aidera à garder en vue ces étapes et ces engagements tout en facilitant votre quotidien : découvrez MobileHub

La vocation-même de MobileHub est de regrouper en une seule et même plateforme tout ce dont les gestionnaires de flottes ont besoin pour gérer simplement et facilement l’ensemble de leur flotte d’appareils mobiles (smartphones et tablettes). Et cela passe aussi par la gestion de la sécurité, du SAV et des réparations, et d’autres encore.

Détail des fonctionnalités MobileHub : déploiements, SAV et réparations, reprise et recyclage, protection des données, affectations, lignes, terminaux, utilisateurs, reporting.

Le saviez-vous ? Betoobe s’engage aussi !

Notre plateforme MobileHub est hébergée sur des data centers basés en France et développé par notre équipe basée en France.

Nous travaillons avec des partenaires français et locaux en matière de recyclage des appareils mobiles (leurs bureaux sont à quelques kilomètres des nôtres seulement).

« Notre démarche RSE s’intègre dans notre volonté de participer activement à un numérique sobre et à une utilisation écologique pour un développement durable. Nos engagements sont de limiter l’impact environnemental de notre prestation et de donner à nos parties prenantes toutes les informations nécessaires pour y arriver. »

Sébastien Reverdy, co-fondateur et CEO de Betoobe

Vous avez des questions ? Un besoin ?

D'autres articles pour vous...

25/11/2021
Vos collaborateurs mobiles sont-ils réellement bien équipés pour réussir ?

La crise sanitaire a rebattu les cartes de la mobilité en entreprise. Le télétravail a été central au long de l’année 2020 avec les différents confinements. En 2021, le télétravail a perduré pour de nombreuses entreprises, et les discussions quant au fameux « retour au bureau » on aussi connu un fort engouement. Ainsi, aujourd’hui, la mobilité […]

Lire Plus
10/11/2021
Top 5 des mauvaises pratiques de la gestion de flottes de mobiles

On entend souvent dire « pourquoi j’aurais besoin de gestion de flotte si nos usages sont basiques ? », ou encore « pas besoin, on fournit juste un appareil mobile ». Sauf qu’en réalité, le sujet de la gestion de flotte de mobiles (smartphones, tablettes,…) est plus compliqué que ça. 

Lire Plus
27/10/2021
BYOD ou pas BYOD ? Nos 3 raisons de fournir les terminaux mobiles à vos collaborateurs - pour leur bien, le vôtre, et celui de votre entreprise

Pour de nombreuses entreprises les appareils mobiles sur le lieu de travail posent une question délicate : qui les fournit ? BYOD ou pas BYOD pour votre entreprise ? On vous aide à répondre à ces questions !

Lire Plus
+33 9 72 19 09 70 |
hello@betoobe.fr
Copyright betoobe - 
2021
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram